Février 2019 le mois de tous les records?

Février 2019 le mois de tous les records ?
Février 2019 le mois de tous les records ? - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Cela ne vous aura pas échappé, et on en parle depuis plusieurs jours maintenant, les températures grimpent et battent de plus en plus souvent des records. À titre d'exemple, on relevait hier 18,8°C du côté d'Uccle durant l'après-midi, ce qui en faisait le 25 février le plus chaud jamais enregistré depuis le début des relevés effectués par l'IRM, l'Institut Royal Météorologique. Il dépassait, et de loin, le record établi en 1964 (15,4°C) à la même date.

Depuis janvier 2014, 107 records journaliers ont été battus

Concrètement, par jour, quatre records différents peuvent être battus : la température maximale journalière (la plus élevée et la plus basse) et son pendant minimal (la température minimale la plus basse et minimale la plus haute enregistrées). La base de données de l'IRM remontent, pour ces données, à 1901.

Lorsqu'on parle de records journaliers, certains ont tendance, et c'est bien normal, à arguer du fait que "il y a des années, le mois d'untel ce jour-là était aussi très chaud", et c'est tout à fait vrai et possible. Pris ponctuellement, ces records journaliers ne sont "graves" mais pour Pascal Mormal, météorologue à l'IRM, c'est l'accumulation de ces records qui commence à inquiéter les scientifiques.

Pour preuve de cette récurrence : depuis janvier 2014, 107 records journaliers ont été battus... 97 à la hausse mais seulement 10 à la baisse. Si certaines années ont connus quelques records de chaleur (on parle volontiers de 1960 et de 1961 par exemple), ces records étaient moins nombreux proportionnellement au nombre de jours que compte une année par rapport à cette dernière décennie. 

Quid du mois de février 2019 ?

Jetons un œil sur ce mois de février 2019 et à ces records dont on parle tant. L'IRM a effectué ses projections et, même si le mois n'est pas terminé, on a donc une bonne idée de ce que sera "février 2019" du point de vue des records.

Concernant la température moyenne du mois : ce mois de février se classe d'ores et déjà dans le "top 5" des mois de févriers les plus chauds jamais enregistrés depuis 1833. La température moyenne culmine déjà à environ 7°C, le record absolu étant détenu par l'année 1990 avec 7.9°C. Les journées sont certes chaudes mais les nuits plus fraîches permettent de maintenir l'équilibre.

Concernant la moyenne des températures maximales : la moyenne de ces températures affiche déjà 10.9°C et devrait culminer à 11.4°C à la fin du mois. Quoiqu'il se passe, ce mois de février restera deuxième dans ce critère puisqu'on retrouvait 11.6°C au niveau de la moyenne des températures maximales en 1990... et que le deuxième record était, jusqu'ici, détenu par l'année 1961 et ses 10.8°C.

Concernant la moyenne des températures minimales : cette température est actuellement de 2.6°C, elle devrait atteindre, selon les projections de l'IRM, 2.9°C. C'est doux, c'est vrai, mais pas anormal d'après les météorologues.

Concernant le taux d'ensoleillement : le mois de février 2019 cumule actuellement 116h d'ensoleillement et on peut en escompter 20 de plus d'ici la fin du mois. On se retrouvera alors dans le top 5 des mois de février les plus ensoleillés recensés depuis 1887.

Ce 26 février est d'ores et déjà le 26 février le plus chaud enregistré depuis 1901 : à 15h10 à Uccle, on relevait 20.2°C contre 15.7°C pour le même jour au mois de février 1922, précédent record établi. Du coup le record du jour le plus chaud pour un mois de février à Uccle est lui aussi battu. Le précédent record pour Uccle était de 18.8°C, établi le 29 février 1960.

De manière "absolue", depuis 1953, le jour le plus chaud en Belgique pour un mois de février a été enregistré à Angleur le 24 février 1990. On y relevait alors 21.1°C.

Une situation paradoxale

Le mois de février présente ainsi un paradoxe intéressant: il fut particulièrement chaud, on vient de le voir... mais dans le même temps, les précipitations (grâce à la première quinzaine de février) sont restées dans la norme. On a ainsi, pour l'instant, enregistré 62.2l/m² alors que la norme habituelle d'un mois de février se situe à 63.1l/m².