On vous donne toutes les astuces pour capturer ces astres éphémères

Étoiles filantes : comment les photographier ?

© GettyImages

Temps de lecture...

Nous sommes actuellement dans la période d’activité la plus intense des étoiles filantes et la météo semble être de la partie pour les observer dans des conditions optimales.

Qu’est-ce qu’une étoile filante ?
Comment peut-on les observer ?
Comment peut-on les photographier ?

Qu’est-ce qu’une étoile filante ?

4 images
© GettyImages

Une étoile filante est un grain cosmique qui provient de résidus cométaires. Une comète se compose de glace et de poussière. Ces corps célestes modestes (quelques kilomètres de diamètre) proviennent, pour la plupart, du Nuage d’Oort situé au-delà de 40.000 unités astronomiques (une unité astronomique, ou UA, correspond à la distance moyenne Terre-Soleil, on vous en parlait notamment dans notre article dédié au décryptage de la voie lactée) du Soleil.

En s’approchant de notre Etoile, une partie de la matière composant la comète se sublime (passage de l’état solide à l’état gazeux). Les résidus forment une double queue : une de gaz et une de poussières. Ces queues sont toujours opposées au Soleil car poussées par le vent solaire. Les poussières ainsi éjectées restent en suspension dans le voisinage de l’orbite de la comète. C’est au moment où notre Terre traverse chaque année, en parcourant son orbite, ces résidus cométaires que ceux-ci pénètrent dans l’atmosphère à une vitesse qui peut atteindre 70 km/s. Le frottement produit une certaine chaleur qui engendre une traînée lumineuse vers 100 km d’altitude : l’étoile filante. Au plus la comète éjecte ses particules, au plus il sera possible d’observer des étoiles filantes.

Vu du sol, ces particules semblent toutes provenir, par un effet de perspective, du même point du ciel. On appelle ce point imaginaire " le radiant ". Ces pluies périodiques d’étoiles filantes portent un nom dérivé de la constellation où se trouve leur radiant. Ainsi, les Perséides (visibles en août) ont leur radiant dans la constellation de Persée.

Retour à la liste des événements

Comment peut-on les observer ?

4 images
© GettyImages

Rien de plus simple ! Le seul instrument dont vous avez besoin, ce sont vos yeux. Et pour ne rien rater du spectacle, il est conseillé de s’allonger sur le sol ou de s’installer confortablement dans un transat, les yeux fixés au zénith. Il suffit ensuite d’attendre et de profiter du spectacle. Avec un peu de chance, vous pourrez peut-être en distinguer de très brillantes et même distinguer des couleurs différentes.

Retour à la liste des événements

Comment peut-on les photographier ?

4 images
© Getty Images

Etant donné la rapidité du phénomène et l’impossibilité de prévoir où et quand une étoile filante transpercera le ciel, la seule manière d’en photographier une est d’avoir de la chance ! Mais comment s’y prendre ? Tout d’abord, il vous faut disposer d’un appareil photo reflex capable de faire des poses de plusieurs secondes. Muni d’un objectif si possible grand angle (14 mm ou moins) installez-le sur un trépied et orientez-le au zénith. Déclencher ensuite des poses de plusieurs secondes en ayant ouvert votre objectif au maximum (ex 14 mm ouvert à f2.8 ou moins). Iso à 1600 maximum si votre ciel est bien noir. Ensuite il ne vous reste qu’à espérer qu’une étoile filante apparaisse durant la pose de votre appareil et vienne s’immortaliser sur le capteur.

Retour à la liste des événements

Écrit par: