Bilan climatique du mois de mars : globalement ensoleillé et sec

Bilan climatique : mars se termine très chaudement mais
2 images
Bilan climatique : mars se termine très chaudement mais - © Tous droits réservés

Le mois de mars a commencé et s’est terminé avec des températures nettement plus élevées qu’en moyenne à la station de référence d’Uccle. Dans l’ensemble, il a été très ensoleillé et plutôt sec, lit-on jeudi dans le bilan climatique mensuel de l’Institut royal météorologique (IRM).

C’est surtout au début et en fin de mois que le soleil a été particulièrement généreux. Les 30 et 31 mars, le record de température maximale pour un mois de mars a même été battu à Uccle : à ces deux dates, la température y a atteint 23,9 °C. Le record de chaleur précédent de 22,7 °C avait été observé en mars 1968.

A Houyet en province de Namur, on a relevé ce 30 mars 26 °C ce 30 mars, cela constitue une valeur exceptionnelle pour un mois de mars dans une station météo.

Malgré cette bouffée de chaleur, la température moyenne du mois est légèrement supérieure à la valeur normale : 7,4 °C (normale : 7,1 °C).

Un mois très ensoleillé

Sur l’ensemble du mois à Uccle, la durée d’insolation a atteint 166 heures et 36 minutes, supérieure à la normale de 125 heures et 45 minutes. L’IRM n’a enregistré qu’un seul jour sans soleil à Uccle, comme en 2003. En 2014, le soleil était apparu tous les jours.

Un mois relativement sec

Le mois de mars a également été relativement sec, avec un total mensuel de précipitations de 44,2 mm en 14 jours à Uccle, tandis que la normale est d’environ 59 mm en 15,7 jours pour cette période de l’année. Sur l’ensemble du pays, les quantités régionales moyennes de précipitations ont été presque partout inférieures aux valeurs normales. Pendant 13 jours, les précipitations dans le pays ont été encore partiellement ou entièrement constituées de neige.