186 km/h en rafale : Alex frappe fort en Bretagne

Sur cette image radar, on voit bien l'enroulement au centre de la dépression
5 images
Sur cette image radar, on voit bien l'enroulement au centre de la dépression - © DTN

La tempête Alex, atypique dans sa trajectoire vient de frapper l'ouest de la Bretagne de manière très violente avec des rafales de vent historiques sur Belle Ile en Mer. 186 km/h relevés la nuit dernière, foi de Breton, on n'avait jamais vu ça, le précédent record était de 165 km/h en 1987. Même les "tempêtes du siècle" de décembre 1999 n'avaient pas frappé aussi fort.  Ce matin, EDF annonce que 80.000 foyers sont privés d'électricité et les médias français font état d'innombrables dégâts aux habitations, un toit de collège a été arraché mais sans faire de victimes. 

Des chiffres impressionnnants

Voici la liste des rafales de vent maximales relevées cette nuit. Il faut savoir que cette tempête est atypique par sa trajectoire, elle ne vient pas, contrairement aux tempêtes Atlantiques en droite ligne de l'Océan, elle descend plutôt de l'ouest des îles britanniques et elle va rester assez active sur la Bretagne aujourd'hui, sur le Golfe de Gascogne demain et en perdant de l'intensité, elle repartira vers l'île de France et même les Ardennes dans la nuit de samedi à dimanche mais en ayant fortement faibli, soyez rassurés.

Pas de risque majeur pour la Belgique

Dans l'état actuel des prévisions, il n'y a pas lieu de s'alarmer chez nous. La zone de pluie qui entre sur le pays ce vendredi est lié à cette tempête mais cela ne donnera pas beaucoup de pluie (5 à 10 litres/m²) et le vent restera limité en rafales de 50 km/h. Sur les cartes, vous voyez le déplacement de la trajectoire d'Alex qui se retrouvera sur l'île de France puis les Ardennes mais en perdant beaucoup de force. Pratiquement, les rafales les plus fortes ne dépasseront à priori pas 60 km/h sur l'extrême sud du pays .