Histoires contées par des africains

Le 24 juin 2017, au domaine provincial du bois des rêves, Ottignies.
Le 24 juin 2017, au domaine provincial du bois des rêves, Ottignies. - © Tous droits réservés

Émission spéciale consacrée à 'La Nuit Africaine’, 24ème édition.

Samedi 24 juin 2017, au domaine provincial du Bois des Rêves (Ottignies).

 

Et si vous vous mettiez dans la peau d’un migrant ? Vous découvririez un parcours de vie hors du commun. Un foyer parfois hostile qui pousse au départ, une longue traversée du désert, un point de chute parsemé d’embûches, mais aussi de belles rencontres qui suscitent la joie et l’émerveillement.

C’est ce que propose la Nuit africaine, 24ème édition. Comme chaque année, l’événement invite les festivaliers à découvrir la diversité des cultures africaines avec une programmation musicale éclectique sur deux scènes, des expositions, des ateliers, des stands de dégustation, des jeux...

C’est un événement festif mais aussi engagé et didactique : cette année, le thème porte sur les 'Migrations, leurs causes et leurs conséquences'.

Pour se mettre dans la peau d'un migrant, le Festival propose un parcours aux '1001 épreuves'. Les familles reçoivent une carte 'personnage' à un point de départ et ensuite ils voyagent à travers plusieurs stands qui expliquent les causes et les conséquences des flux migratoires.

Une vingtaine d’associations participent à l'événement (Amnesty International, CNCD 11 11 11, Plan International Belgique …).

 

Pour en parler, nous recevons :

  • Vincent Geens, programmateur de la Nuit Africaine
  • Béatrice Mukamulindwa, responsable de l’asbl 'Cri du cœur d’une mère qui Espère' dont l’objectif est de réunir les familles rwandaises qui ont été séparées suite au génocide de 1994.
  • Driss Bounouas, membre du groupe de musiques arabes 'Sol Doré', composé de sans-papiers. Il défend la cause des migrants et des sans-papiers, notamment aux côtés de l'asbl SOS migrants.
  • Caroline Intrand, co-directrice du Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers)

 

Avec à la clef, un mini concert en studio de Sol Doré : reprise de Nass el Ghiwane