Mort de Florian Schneider, co-fondateur de Kraftwerk

Florian Schneider
Florian Schneider - © Daniele Dalledonne

Florian Schneider est décédé il y a quelques jours d’un cancer foudroyant mais on ne l’apprend qu’aujourd’hui. Co-fondateur avec Ralf Hütter de Kraftwerk en 1970, il avait discrètement quitté le groupe en novembre 2008, un départ seulement confirmé le 6 janvier 2009.

C’est en 1968 qu’il a commencé à travailler avec Ralf Hütter, un autre étudiant du conservatoire de Düsseldorf. Ils ont d’abord fondé un groupe d'improvisation appelé Organisation, puis, en 1970, Kraftwerk. Au début Florian y joue de la flûte et crée même par la suite une flûte électronique. Après l'album " Autobahn " qui les a révélés au grand public, il délaissera cet instrument pour se consacrer entièrement aux instruments électroniques, en perfectionnant notamment le Vocodeur.

En 1998, Florian Schneider est devenu professeur dans les arts de la communication à l'université des arts et du design de Karlsruhe en Allemagne. A partir de 2008 il n’était plus sur scène avec Kraftwerk. Il est alors remplacé par Stefan Pfaffe, puis par Falk Grieffenhagen.

Un héritage artistique incalculable

L’héritage de Kraftwerk est incalculable sur la musique de ces 50 dernières années. Considérés comme des pionniers de la musique électronique, ils ont influencé des générations d’artistes, de Depeche Mode à Coldplay et ils ont eu un impact déterminant sur le Hip Hop, la House et surtout la Techno dont leur album " Computer World " de 1981 est considéré comme l’élément fondateur. David Bowie lui avait dédié le morceau " V2 Schneider " sur l’album " Heroes ".

En 2015 Florian Schneider s’est associé avec le Belge Dan Lacksman, fondateur du groupe Telex, ainsi qu’avec Uwe Schmidt pour enregistrer Stop Plastic Pollution, une " ode électronique " pour la protection des océans dans le cadre de la campagne " Parley for the Oceans ".

Newsletter Jam.

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

OK