Record battu pour la 3e édition de Viva for Life: plus de 3 millions d'euros récoltés

Record battu pour la 3e édition de Viva for Life: plus de 3 millions d'euros récoltés
Record battu pour la 3e édition de Viva for Life: plus de 3 millions d'euros récoltés - © Martin Godfroid

La troisième édition de Viva for Life s’est achevée mercredi soir à 20h30 à Charleroi par une bonne nouvelle : le record de dons a été battu. Plus de 3 millions d’euros ont été récoltés au profit des associations actives dans le domaine de l’enfance dans la pauvreté.

Zazie, marraine de l’opération, a, après avoir prolongé d’une heure leur séjour dans le cube, délivré ce mercredi soir les trois animateurs de VivaCité enfermés depuis 6 jours et 6 nuits dans le studio de verre de la place de la Digue à Charleroi. Récompense de leurs efforts, Sara De Paduwa, Sébastien Nollevaux et Cyril ont vu s’afficher le montant des dons récoltés pour Viva for Life : le compteur s’est arrêté à 3.028.755 euros. Record battu puisque, l’an dernier, Viva for Life avait récolté 2.103.404 euros et, en 2013, 1.267.351 euros. Ce montant sera reversé à des associations actives dans les domaines de la petite enfance et de la pauvreté. Plus de 140 associations ont répondu à l’appel à projets 2015. Celles qui auront été retenues seront connues au mois de février. L’an dernier, 51 projets avaient été soutenus. Cette année, la cause avait été étendue aux enfants de moins de 6 ans vivant sous le seuil de pauvreté, ce qui représente 80.000 enfants, soit 1 enfant sur 4 en Wallonie et à Bruxelles.

Les trois animateurs de VivaCité, Sara, Sébastien et Cyril (qui participait pour la première fois à l’opération), ont réussi leur défi. De même que le quatrième habitant du cube, le chat Cuby, que la SPA de Charleroi a décidé de confier à une famille de Mont-sur-Marchienne parmi les centaines de candidats à l’adoption.

Après deux éditions très réussies à Liège, cette première à Charleroi aura surtout été marquée par l’émotion. Celle suscitée par les témoignages poignants de personnes en difficulté, celle suscitée par la générosité des Carolos et de tous les Wallons et Bruxellois.

Tout au long de cette semaine, la place de la Digue n’a jamais désempli. Plus de 50.000 personnes y ont assisté en soirée aux showcases de Patrick Bruel, Loïc Nottet, Alice On The Roof, Marina Kaye et bien d’autres ou aux nombreuses animations sur la Place.

A Charleroi, comme ailleurs dans le pays, de nombreux défis ont été relevés. Ainsi, les sponsors de l’opération ont-ils, notamment par le biais d’événements, contribué aux dons à hauteurs de 313.000 euros. La mise aux enchères de disques d’or ou de platine comme Patrick Bruel, Louane ou Muse, d’objets collector offerts par des artistes comme Philippe Geluck ou de sportifs comme les Diables rouges, David Goffin ou Jean-Michel Saive, a rassemblé 34.000 euros. Les défis organisés par le personnel de la RTBF ont rapporté 108.000 euros au total. Les désormais célèbres " Héros du gazon " ont ramené eux aussi 34.000 euros grâce aux matches de foot qu’ils ont offert à Viva for Life. Quant à Benjamin Maréchal, son Viva for Life Tour l’a conduit à relever les défis les plus fous à Woluwe-Saint-Pierre, La Louvière, Libramont, Waremme et Liège avec à la clé un chèque de 13.391 euros.

Mais la principale façon pour le public de contribuer à Viva for Life restait la demande de disques par les auditeurs. Près de 20.000 titres ont été demandés, dont plus de 40 dons en musique de plus de 1000 € et trois de 3000 €. Une nouvelle fois, le titre le plus demandé aura été " Prendre un enfant " d’Yves Duteil (197 fois) devant " Ensemble " de Pierre Rapsat, " Le portrait " de Calogero et " Imagine " de John Lennon.

Un nouveau cap vient d’être franchi : en 3 éditions, Viva for Life a quasiment triplé le montant récolté en faveur de l’enfance en difficulté. Mais reste malheureusement toujours aussi indispensable.