La Défense ouvre des pop-up stores dans des centres commerciaux pour attirer les femmes

La Défense ouvre des pop-up stores dans des centres commerciaux pour attirer les femmes
La Défense ouvre des pop-up stores dans des centres commerciaux pour attirer les femmes - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La Défense a ouvert lundi des pop-up stores dans les centres commerciaux de Wijnegem et de Liège (Médiacité) afin d'attirer de nouvelles recrues féminines. Le commandant Eric Croquet attribue la sous-représentation des femmes au sein de l'armée au manque d'informations et aux anciennes croyances. La création d'une unité des forces spéciales pour femmes à la Défense n'est pour l'instant pas à l'ordre du jour.

Pendant les vacances de carnaval (du 24 au 29 février), la Défense fera notamment des démonstrations et installera des stands dans les halls des centres commerciaux afin d'attirer l'attention du public sur les postes vacants dans toutes les composantes. Avec cette nouvelle approche, la Défense espère toucher plus d'hommes, mais surtout plus de femmes. "Il y a actuellement 8,7% de femmes à la Défense, et ce pourcentage doit augmenter", selon l'armée. "Notre présence dans les centres commerciaux nous permet de toucher davantage une population féminine mais pas que. Nous croisons autant de jeunes filles que de jeunes garçons que de parents. Le choix des centres commerciaux est intéressant puisqu'il s'agit d'un espace ouvert. Les gens sont moins enclins à venir sonner aux portes des casernes pour avoir des informations", expose le commandant Eric Croquet, directeur du centre d'information de la Défense au sein de la province de Liège. Il explique également la présence du pop-up store à Médiacité par la "forte rentabilité de la province de Liège au niveau du recrutement" au sein de l'armée, laissant entendre que, traditionnellement, les Liégeois sont particulièrement intéressés par des postes à la Défense.

Plus de 2000 militaires recrutés en 2020

La Défense a indiqué que l'objectif principal de ces pop-up stores était de dispenser une information complète aux jeunes et de tordre le cou aux anciennes croyances selon lesquelles les femmes n'ont pas leur place à l'armée. "Les femmes manquent d'informations. Il faut dépasser l'idée que les femmes se trouvent dans la Composante Médicale et les hommes à l'infanterie. La Défense est beaucoup moins macho que l'on ne pourrait imaginer", affirme le commandant Croquet. Les femmes sont encore largement sous-représentées dans les rangs de l'armée mais le commandant se félicite d'une augmentation des effectifs féminins au cours des dernières années, "surtout dans la catégorie des officiers où il y a aujourd'hui un postulant pour quatre postes".

Si, selon une information dispensée en novembre 2018 par la RTBF, La Défense envisageait la création d'une unité des forces spéciales pour femmes entre fin 2019 et début 2020, le commandant dément, précisant que ce projet "n'est pas encore à l'ordre du jour". Au cours de cette année, le ministère de la Défense recrutera au total 2.035 militaires, dont 220 officiers, 600 sous-officiers et 1.215 soldats et marins. Les pop-up stores seront ouverts au public jusqu'au 14 mars.

Newsletter Pure

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Pure à venir.

OK