L'Inde interdit les cigarettes électroniques : pourquoi ?

L'Inde annonce l'interdiction des cigarettes électroniques : pourquoi ?
L'Inde annonce l'interdiction des cigarettes électroniques : pourquoi ? - © FREDERIC J. BROWN - AFP

Le gouvernement indien a interdit depuis mercredi les cigarettes électroniques dans le pays de 1,3 milliard d'habitants. Les autorités estiment qu'il y a des impératifs sanitaires et qu'il faut lutter contre les addictions. "La décision a été prise avec à l'esprit l'impact que les cigarettes électroniques ont sur la jeunesse aujourd'hui", a déclaré la ministre des Finances Nirmala Sitharaman. Désormais, le stockage, le transport et la vente de cigarettes électroniques sont interdits. En cas de non respect de cette interdiction, une première infraction est passible d'un an de prison et/ou 100.000 roupies (1.270 euros) d'amende, jusqu'à 3 ans et/ou 500.000 roupies (6.300 euros) en cas de récidive. 

Les autorités indiennes s'inquiètent de l'impact et de la popularité auprès des jeunes. La plupart des liquides des cigarettes électroniques contiennent de la nicotine, une substance addictive. Le gouvernement indien craint que les jeunes "vapoteurs" deviennent vite dépendant de ce type de produits qui peuvent avoir un impact sur le développement du cerveau. 

L'Organisation Mondiale de la Santé (l'OMS) se réjouit de cette mesure. Pour l'OMS, les cigarettes électroniques sont incontestablement nocives même si elles sont moins toxiques que le tabac traditionnel.

L'Etat de New York prend aussi des mesures

Aux Etats-Unis, l'Etat de New York a décidé d'interdire la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées. Une mesure directement d'application. C'est le deuxième Etat à la faire après celui du Michigan.

Dans le pays, une épidémie de maladies pulmonaires chez des "vapoteurs" touche de plus en plus de personnes. Le nombre de cas est passé 380 à 530. Sept personnes sont décédées. Plus de la moitié des malades ont moins de 25 ans. Mais les enquêteurs sont très prudents sur la cause possible des maladies, que ce soit une marque, un produit, ou une source. Dans de nombreux cas, les recharges impliquées contenaient du THC, le principe psychoactif du cannabis. Ces recharges sont achetées la plupart du temps à des dealers dans la rue ou sur internet, puisque le cannabis reste illégal dans une partie des Etats-Unis. Des analyses sont en cours pour savoir si les cigarettes électroniques sont à l'origine de ces maladies pulmonaires et si oui, quelles substances pourraient être la cause de ces problèmes.

Et chez nous ?

Dans l'Union Européenne , généralement les cigarettes électroniques sont soumises à la même législation que les cigarettes classiques. Il est, par exemple, interdit de les vendre au moins de 18 ans. Selon les règles européennes, on ne peut pas utiliser de cigarettes électroniques dans l'espace public. 

Le taux de nicotine contenu dans les liquides est aussi limité: il ne peut pas dépasser 20 mg par millilitre de liquide. C'est un dosage plus stricte qu'aux Etats-Unis.

Newsletter Pure

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Pure à venir.

OK