L'Allemagne diminue sa "taxe tampon"

L'Allemagne diminue sa "taxe tampon"
L'Allemagne diminue sa "taxe tampon" - © LOIC VENANCE - AFP

Les députés allemands ont décidé le 07 novembre de baisser la taxe sur les produits hygiéniques. Tampons, coupes menstruelles et serviettes seront désormais taxés à 7% au lieu de 19%. Jusqu'à présent ces produits étaient considérés comme des produits de luxe, comme les cigarettes ou le vin, ce qui expliquait cette taxe élevée. Avant cette mesure, en Allemagne, le saumon ou le caviar étaient d'ailleurs moins taxés que les produits pour les règles. La diminution de cette taxe sera d'application dès le 1er janvier 2020.

Selon une enquête du magazine de consommation français 60 millions de consommateurs, une femme utiliserait environ 11.000 tampons ou serviettes hygiéniques durant sa vie. Ce qui représente un coût estimé entre 2.000 et 3.000 euros. En Allemagne, depuis plusieurs années, des féministes réclamaient donc la diminution de cette "taxe tampon". Plusieurs actions et pétitions ont été lancées dans le pays pour convaincre les politiques que les produits hygiéniques ne sont pas un luxe et ne devraient pas coûter aussi cher. 

En Belgique, une taxe de 6%

Chez nous, c'est en 2018 que les députés ont diminué la "taxe tampon". Considérés aussi comme des produits de luxe, les serviettes hygiéniques, les tampons ou les coupes menstruelles étaient alors taxé à 21%. Désormais, la "taxe tampon" n'est plus que de 6%.  Cette diminution fait suite notamment à une directive européenne en matière de TVA, qui vise à rendre les biens de première nécessité moins chers et plus accessibles au consommateur.

En France, la TVA a aussi été abaissée de 20 à 5,5% en 2016. Le Canada, l’Irlande, l’Inde, le Kenya, le Liban ou l’Australie ne taxent plus ces produits. Ils sont vus comme des produits de première nécessité. Par contre, les tampons sont encore taxés à 25% en Suède, 21% en Argentine et à 27% en Hongrie.

Newsletter Pure

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Pure à venir.

OK