Indo fait son cirque

indo
5 images
indo - © Maëlle André

Jean-Michel Verhelst a assisté pour Pure Fm à leur concert de ce jeudi au Cirque Royal

Avec sous le bras un douzième album intitulé " Black City Parade " paru début février, la troupe de Nicola Sirkis est repartie sur la route pour une tournée qui s’étalera sur deux ans pour finir une nouvelle fois en apothéose au Stade de France en juin 2014.

Premier volet de cette épopée, le Black City Tour 1 faisait hier soir une escale belge pour les quelques privilégiés ayant réussi à décrocher un précieux sésame pour cette unique date chez nous dans une salle de capacité restreinte. On sait la force des liens qui unissent Indochine à la Belgique et c’est donc avec SON public que le groupe avait rendez-vous ce jeudi soir.

C'est dans un Cirque Royal bouillonnant que nous sommes entrés quelques minutes avant le début du show. Remercions notre compatriote Yama Dirty Crew d'avoir fait monter l'ambiance d'un cran en assurant la difficile tâche de jouer devant un public qui n'avait d'oreilles que pour Indo.

A 20h45 les lumières s'éteignent et les premières notes de la "Black Ouverture" tentent de se frayer un chemin à travers la clameur de l’assemblée. Derrière un gigantesque rideau blanc, on entraperçoit quelques ombres qui viennent prendre place et la température augmente encore de quelques degrés.

Ceux qui s'en souviennent auront probablement pensé comme nous à l'ouverture du "Devotional Tour" de Depeche Mode en 1993 pendant lequel le groupe entamait chaque concert par un titre ("Higher love") chanté intégralement en jeu d'ombres derrière un rideau. Bonne idée donc...

 

La délivrance arrive rapidement. Le rideau tombe et laisse place à une imposante scène sur deux niveaux (on repense au "Devotional Tour"). Le groupe entame le concert avec la plage titulaire de son nouvel album avec, en projection à l'arrière-plan, la ville de Berlin la nuit, qu'on retrouve également sur la pochette du disque.

Malgré la sortie toute fraîche de l'album, les paroles des nouvelles chansons sont déjà sur les lèvres de tous les fans. Plus un n'est assis sur son siège alors que le groupe n'a pas encore égrené le moindre de ses hits.
Indo fait la part belle à ses nouvelles compositions et enchaîne avec "Traffic Girl" et "Belfast", avant un premier retour en arrière avec notamment "La nuit des fées" puisé dans l'indémodable "Paradize".

Le dernier album continue de constituer l'ossature de cette première partie de concert avec une version live très réussie du single "Memoria", le sublime "Wuppertal" (sommet de l'album) magnifié par les choeurs du public ou encore le nouveau single "College Boy".

Pour que la communion soit totale, le groupe n'oublie pas son riche patrimoine de pépites : "Miss Paramount", "J'ai demandé à la lune", "Little Dolls", "Tes yeux noirs" ou encore "Alice & June" avant d'entamer le désormais très attendu medley qu'ils ont l'habitude de proposer sur leurs tournées. On retrouvera dans ce "Black City Club" des extraits de "Canary Bay", "Des fleurs pour Salinger", "Paradize", "Play Boy" et "Troisième Sexe".

Le public à un genou à terre, mais il est aux anges et en redemande. Il sera bien servi tout au long des 3 rappels : "Marilyn", "Trois nuits par semaine", l'indispensable "L'aventurier" et une superbe version d'"Electrastar" par Nicola seul à la guitare, qui aura raison du dernier spectateur sceptique de l'assemblée.

 

Car oui, fan ou pas fan d'Indochine, on a vraiment pass

Photos: Maëlle André - www.maelleandre.com

Newsletter Pure

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Pure à venir.

OK