Fanny Ruwet dans Snooze : "Je tuerais pour une papouille !"

Comme chaque semaine, Fanny vous explique quel est son dernier échec. Et ce jeudi, Fanny confesse : sa vie est basée sur un mensonge. Et pas un petit mensonge !

Fanny a en effet découvert pendant ce confinement que son existence était basée sur un mensonge qu’elle se racontait à elle-même.

Pendant des années, j’ai cru que j’étais misanthrope, que je détestais les gens. Eh beh non ! C’est faux en fait. Je suis comme tout le monde, je suis un être social. Il y a un petit cœur sous mes énormes seins !

Et maintenant que Fanny est forcée de passer toutes ses journées seule chez elle, elle "tuerait pour une papouille !" Elle explique ainsi comment elle a rassemblé toutes ses paires de chaussures pour les aligner dans le hall d’entrée et se faire croire à elle-même qu’ils étaient plusieurs dans l’appartement. Ou qu’elle s’est fait une teinture de cheveux aubergine (qui a du succès auprès des mecs) pour avoir l’impression, lorsqu’elle se regarde dans le miroir, qu’elle a une colocataire. Ou encore, qu’elle commande des vêtements en seconde main pour sentir l’odeur d’une autre personne.

Visionnez sa chronique en intégralité ci-dessous :