Expo: Patrick Guns - un monde sans pitié

Expo: Patrick Guns - un monde sans pitié
4 images
Expo: Patrick Guns - un monde sans pitié - © Tous droits réservés

Dans le prolongement de sa séquence dans Le Drive le jeudi à 18h30, Xavier Ess nous parle de l'expo Patrick Guns et nous livre des suggestions de sorties.

Exposition au MAC'S – Grand Hornu jusqu'au 21 septembre.

Avant le déferlement d'expos et de spectacles en septembre, cap sur le Mac'S, le musée des arts contemporains, pour l'expo du belge PATRICK GUNS !

Photo, video, dessin au bic, installation : PATRICK GUNS est un plasticien touche à tout ET iconoclaste – oh le vilain mot ! -, ça signifie qu'il joue avec les codes, les règles esthétiques, la morale...bref Patrick Guns ne respecte rien ! Et il est super concerné par l'état du monde avec un grand M, la bêtise des hommes et la barbarie de certains !! Bref y a du boulot.

Par exemple : Patrick Guns a été révolté mais surtout touché par le sort des migrants qui tentent la traversée de la Méditerranée dans des embarcations de fortune...Ils leur rend hommage avec un gigantesque mobile à la Calder constitué des fragments d'une barque qui flottent dans l'espace.

Il règne une atmosphère très calme, très apaisée dans cette salle qui ne contient que cette œuvre gigantesque. Et très vite on se rend compte que certains de ces morceaux de bois, fracassés contre des rochers sans doute, sont laissés brut et d'autres sont recouverts d'or !!

Cet or, symbole de l'Eldorado qui fait rêver tous ces gens désespérés qui tentent l'impossible. Cette Europe rutilante qui devient comme une énorme rumeur urbaine qui enfle dans toute l'Afrique sub-saharienne. Et puis l'or, pour Patrick Guns, c'est aussi la richesse du continent africain pillé par les Européens pendant un siècle de colonisation ! L'expo nous apprend qu'il y a eu plus de 2000 morts au large de l'île italienne de Lampedusa en 10 ans ! Comme quoi la réalité est quelquefois aussi au Musée !!

Mais il y a plus soft dans cette expo, même si c'est un thême omniprésent dans notre quotidien depuis la crise de 2008... c'est celui de la consommation, la sur-consommation et le tout jetable !! Ca n'a pas l'air sexy...sauf à travers l'humour noir et l'ironie de Patrick Guns.

Pour traiter de ce sujet – ça fait plus de 10 ans qu'il est dessus- il utilise le logo, la mascotte de la marque de stylo à bille BIC. Qu'est-ce qu'il y a de plus jetable qu'un bic ? Rien !

 

La mascotte, c'est un écolier avec une énorme tête en forme de pointe bic ! Dans l'expo, ce gentil écolier est représenté en 3D : c'est une poupée gigantesque en plastique blanc avec sa grosse tête à bille et ses culottes courtes... sauf qu'il s'est pendu de désespoir !! Marre d'être un consommateur... obligé, autrement on nous dit que l'économie s 'effondre !! C'est de notre faute. Et si on ne va pas assez souvent chez Ikea, c'est la merde !

Le pendu est accompagné d'une série de grands dessins réalisés...au bic qui mettent en scène le personnage. Ca va d'une attaque à main armée - pour se faire voler son pognon peut-être ? - à une table de poker en passant par une déposition : un classique de la peinture où le Christ est déposé dans son linceul...ici c'est mister BIC ! Jouïssif et pas bête...

 

Enfin le must, parce que c'est un thême moins attendu que les précédents, c'est une installation intitulée My last meals. Patrick Guns a découvert que le Département de la Justice de l'Etat du Texas publiait sur internet les dernières volontés culinaires des condamnés mort ! Le menu souhaité pour leur dernier repas. Il a trouvé ça abominable d'impudeur et il a décidé d'utiliser cette information, ce matériau : la bouffe, comme un symbole de vie !

Il a proposé à de grands cuisiniers à travers le monde de réaliser le menu demandé par le condamné et de se faire photographier avec le plat. Dans la scénographie de l'expo, ça donne deux longs couloirs avec chaque fois le nom du condamné à mort, le lieu, la date ; la photo en cuisine et le texte du menu. " Gateau d'anniversaire et pizza " ou " poulet rôti, purée, maïs, dr pepper et Apple Pie " ou encore " pas de dernier repas demandé ".

Un style de projet risqué -qui peut très vite se révéler potache, naïf -mais qui ici fonctionne parce qu'on perçoit la sincérité de l'artiste de rendre une part d'humanité à ces condamnés mais aussi parce qu'il nous piège dans notre voyeurisme malsain ! On n'est pas confronté au désir d'un anonyme, il y a le nom, la date de l'exécution... donc c'est très malin, comme l'ensemble de cette expo rétrospective de notre compatriote PATRICK GUNS.

En pratique, c'est à voir au MAC'S, sur le site du Grand-Hornu à boussu jusqu'au 21 septembre. Et le premier dimanche du mois c'est GRATOS !

Le site : www.mac-s.be

A NE PAS LOUPER :

Brussels Unlimited

Bruxelles vu autrement, à travers plus de 150 photos issues des résidences de 23 artistes internationaux entre 1997 et 2012. A La Centrale à Bxl jusqu'au 28-09. www.centrale-art.be

Ward'in Rock Festival 

Un dernier pour la route : le Wardin Rock c'est ce vendredi et samedi à Bastogne avec un joli line-up : GIRLS IN HAWAII, BRNS, FAUVE#, VISMETS, KID NOIZE. http://www.wardinrock.be

 

Newsletter Pure

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Pure à venir.

OK