En octobre au Botanique

Christine and the Queens
2 images
Christine and the Queens - © Tous droits réservés

Pour le Botanique, c’est sûr : automne ne rimera pas avec monotone. Au programme : du rock’n roll, du jazz, du funk, du blues, de l’éléctro, de la soul. Bref, de tout pour tous !

Le 1er octobre, on démarre dans les starting-blocks avec le groupe Von Durden qui revient avec un troisième album au son plus tranchant que jamais ! Du rock sans concession pour un concert qui risque d’être haut en couleur.

Le même soir, l’ambiance sera aux antipodes avec The Legendary Tigerman. L’homme orchestre livrera un live retraçant les racines du blues. Des mélodies qui vous mèneront tout droit sur les bords du Mississipi.

Deux jours plus tard, la voix fragile mais puissante de Hollie Fullbrook, chanteuse des Tiny Ruins, viendra faire frémir la cave voutée du Witloof bar. Comparée à Norah Jones, même les cœurs de pierres ne pourront résister à son charme néo-zélandais.

Héloïse Letissier, plus connue sous le nom de Christine and the Queens, est l’événement du moment. Alliant prestation scénique et maîtrise vocale, cet ovni musical venue de Nantes a trouvé son inspiration à Londres auprès de drag queens. La révélation électro-pop française se produira le 4 octobre dans une Orangerie déjà archi comble.

Le lendemain, c’est Lilly Wood and The Pricks qui reprend les rênes de la salle. Le groupe peut se targuer d’avoir été le tube de l’été grâce au remix de son titre " Prayer in C ". Accompagné de 4 musiciens sur scène, le duo nous emmène dans son univers féérique. Un concert malheureusement (ou heureusement !) sold out en très peu de temps …

Les clés de l’Orangerie seront ensuite confiées à Vance Joy (déjà sold out !). Avec sa voix douce et envoûtante accompagné de son Ukulélé, James Keogh est capable de nous faire passer du rire aux larmes d’une chanson à l’autre. Personnellement, on ne se lasse pas de siffloter l’air de " Riptide " !

Après leur visite au Botanique il y a 2 ans, les 5 New-Yorkais de Clap Your Hand And Say Yeah et leur sonorité indie-rock débarquent de nouveau le 7 octobre. Les Liégeois de Fastlanes Candies assureront le début de la soirée pour notre plus grand plaisir.

Non loin de là, les Fool’s Gold auront comme mission de faire déhancher la salle intimiste de la Rotonde, de leur électro-pop aux influences africaines. Le torride single "Surprise Hotel" devrait largement y contribuer.

On poursuit la programmation avec Sean Nicholas Savage, déjà présent lors de la dernière édition des Nuits Bota. Le poète de Montréal reviendra déverser ses ballades pop/punk au cœur d’une Rotonde placée sous le signe de la sensualité.

Les tickets pour l’affiche alléchante du 9 octobre sont tous partis comme des petits pains. Ceux qui ont la chance de détenir le précieux sésame auront l’occasion, pour les uns, d’assister aux beats lancinants du Canadien multi-instrumentaliste Caribou ainsi qu’aux sonorités r’n’b de Jessy Lanza ou, pour les autres, de faire trembler la Rotonde avec le rock pur et dur des Death from above 1979 et de Greys.

Le 10 octobre, ce sont les mélodies entêtantes et l’instrumentale pop, fraîche et unique du groupe Kennedy’s Bridge qui débarquent dans le Witloof Bar. Dans une ambiance intime mais survitaminée, les Liégeois vous feront découvrir en live leur titre "Finland".

Vous désirez retourner en vacances ? Le soleil, la plage, les palmiers, ça vous tente ? Ce soir-là, les membres d’Allah-Las se feront une joie de vous transporter Outre-Atlantique grâce à leur surf pop à la sauce californienne !

Le lendemain, Theo Wyser, chanteur charismatique de The Animen, viendra faire grimper le mercure du Witloof grâce à sa voix renversante qu’on pourrait croire tout droit sortie des bas-fonds londoniens.

Le 12 octobre, direction le Cirque Royal pour le concert de James Vincent McMorrow. L’Irlandais, originaire de Dublin, se fait connaître en 2010 avec un magnifique premier album enregistré dans une petite maison au bord de la mer. Ses mélodies rêveuses et sa voix inimitable vous transporteront au pays de la Guinness et des landes de pierres. En un mot … envoûtant !

Musicalement parlant, le 14 octobre sera une soirée exclusivement féminine : La Rotonde accueillera la chanteuse pop à la voix magnifique Nicole Atkins dont le charisme se dévoile sur scène. Le Witloof Bar ouvrira ses portes à Honeyblood, où la " crunch pop " des deux Ecossaises fera monter la température et trembler les murs de pierre.

Le lendemain, les Norvégiens d’Erlend Øye & The Rainbows joueront leur pop-indie acoustique devant une salle pleine à craquer. Et oui, le concert est déjà sold out …

Au même moment, le quatuor américain d’Avi Buffalo déversera sur la Rotonde son univers rock alternatif. La pop mélodique et intime, aux paroles sombres, du groupe belgo-suédois Léonore fera vibrer le début de soirée.

Le jeudi 16, la Belgique sera mise à l’honneur avec The Tangerines et It It Anita. Le premier groupe est une partie acide du rock'n'roll, une face cachée plus lourde, plus noise, plus contemporaine. Le second est la pop déjantée, mélodique et culottée qui est née de la rencontre entre Mike (Malibu Stacy) & Damien (JauneOrange). A ne surtout pas louper !

Le vendredi, venez découvrir les nouveaux venus dans le paysage Indé belge : Thibet. Les quatre Bruxellois ont su gagner les cœurs du public dès leurs premières prestations.

Le samedi 18, Moodoïd et sa pop psychédélique imprégnée de musique world fouleront les planches de la Rotonde. Portée par des textes en français, leur musique est un impressionnant mélange jouissif et estival.

Dans le Witloof Bar, la musique perturbante, intense, bouleversante d’Anna Aaron nous fera voyager dans un univers bien à elle, où se côtoient figures bibliques, monstres marins, légendes et mythes. Grâce à sa voix de madone, la Suissesse parvient avec grande aisance à nous transporter dans ses histoires et ses contes de fées.

Deux jours plus tard, le Witloof Bar revêt une senteur d’érable avec les frères Barr et leur groupe The Barr Brothers. Débarquant de leur Québec natal avec leur univers folk-rock spacieux, fléchi d’un brin d’Americana, les Canadiens ne peuvent qu’envoûter la cave voûtée du Botanique.

Le 21 octobre, les Américains de The Neighbourhood s’empareront de l’Orangerie pourvu de leur harmonie indie rock et de leurs paroles mélancoliques. Les Californiens interpréteront leur nouveau titre " I love you " devant une salle qui affiche déjà complet.

Tout droit venu de la patrie de l’Oncle Sam, Kishi Bashi arrivera le soir suivant dans notre plat pays, pour nous en mettre plein la vue, mais surtout plein les oreilles. Armé de son violon qu’il utilise comme un ukulélé, l’Américain nous prouve par ses chansons qu’originalité et sensibilité peuvent parfaitement s’unir.

La Rotonde sera sous les commandes de Romano Nervoso et de leur rock efficace, irrésistible et drôle. Autoproclamés " Parrains du Spaghetti Rock ", les quatre gars risquent bien de balancer la sauce ! Talentueux, drôles et délicieux, ces Italiens n’hésitent pas à prouver leur statut de rockeur et d’artistes confirmés. Un régal !

Le 23 octobre, soyez à l’heure pour ne pas louper Les R’tardataires ! Les cinq musiciens (basse, batterie, guitare, clavier, Dj) apportent un groove efficace, une richesse essentielle pour les 2 MC’s qui détournent des thèmes aussi variés qu’inattendus. Du funk où se mêle l’humour et l’accent de " Lièche " : la recette parfaite d’une ambiance survoltée !

A quelques pas de là, les spectres de Léonard Cohen et Bruce Springsteen s’inviteront au Witloof Bar, grâce à la folk acoustique de Gregory Alan Isakov. Baroudeur et poète de la vie, le Sud-Africain nous contera ses voyages, les paysages qu’il a découvert et les gens qu’il a rencontrés.

Après trois jours dans le calme absolu, l’Orangerie rouvre ses portes afin d’accueillir du rock anglais. Magic Numbers ouvre le bal avec leur pop bien à eux, où rock dynamique et ballades adorables se côtoient à merveille.

La Rotonde recevra ce soir-là l’Américaine de My Brightest Diamond qui arrive en Belgique avec son nouvel album "This Is My Hand". La demoiselle signe un retour confiant vers un style plus rock et offre en prime quelques explorations électroniques.

Le soir du samedi 25, Sage Francis débarque avec ses gros souliers pour nous imposer un hip hop hors du commun et qui révolutionne la scène underground américaine depuis 1996. Considéré comme un des précurseurs de l’indie-hop, le MC a toujours prôné l’éclectisme. Durant la soirée, au Witloof, certains pourront profiter de l’indie pop estival de Woman’s Hour.

Le dimanche 26, Bosco Delrey et ses mélodies immédiates, ainsi que ses guitares vintage saupoudrées d’électronique, nous offrira un concert qui promet d’être saisissant.

Pour débuter la semaine en beauté, les Anglais de Slow Club auront la lourde tâche de faire remuer les arrière-trains du Witloof Bar grâce à leur sonorité indie pop, tantôt folk rock, tantôt doux et mélodieux mais souvent dansant !

Le mardi, le public de la Rotonde sera très certainement sous le charme de la belle Kendra Morris et sa voix unique, rythmée par de la soul-pop groovy. Le public du Witloof Bar aura lui l’occasion d’écouter Dawn Landes et ses ballades country folk intemporelles.

Le lendemain, The History of Apple Pie nous offre leur indie-pop aux mille saveurs lo-fi.

Le groupe londonien arrivera-t-il à enflammer le Witloof ? Pour eux, ce sera de la tarte !

Le 30 octobre sera musicalement américain : Future Islands proposera une expérience unique, entre transe habitée et démence raisonnée tandis que Celebration revêtira des sonorités que le groupe appelle soul psychédéliques. Mais le concert affiche déjà sold out ! Les quatre talentueuses demoiselles de La Luz feront quant à elles transpirer le Witloof sur leur dream pop rêveuse.

Le mois s’achève en beauté avec une expérience musicale unique en son genre : Dorian Wood. Le Californien est un artiste complet, mêlant allègrement sa musique gyps-indie baroque, à des performances scéniques chargées en émotions. Ovni musical en vue !

De la voix envoûtante de Vance Joy à la puissante de Tiny Ruins, en passant par les beats lancinants de Caribou et la pop fraîche de Kennedy’s Bridge, le Botanique a mis les petits plats dans les grands cet automne. Un mois d’octobre éclectique et chargé, vous avez-dit ?

Et aussi

Newsletter Pure

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Pure à venir.

OK
PureVision
en direct

Pure

PureVision