En décembre au Bota

Bota
Bota - © Tous droits réservés

Les concerts du mois de décembre au Botanique.

Pour ce dernier mois de l’année 2013, après vos courses de Noël, faites-vous un cadeau et venez nous rendre visite au Botanique. Les propositions ne manquent pas !

Le dimanche premier décembre, paradoxalement c’est l’été qui s’invite à la Rotonde, avec le duo londonien Summer Camp, dont le deuxième album éponyme a fait son apparition cette année, laissant entrevoir à travers le single " Fresh " une teinte légèrement disco. En support, les Belges Italian Boyfriend.

Lundi, nous vous invitons à l’Orangerie pour assister au dernier concert dans nos salles, du festival Autumn Falls 2013. A l’affiche ce soir-là, du rock psyché avec Kurt Vile & the Violators ainsi que Scout Niblett en support. A ne pas rater !

Au Witloof Bar, ce sera William Fitzsimmons, et Denison Witmer en support, mais le concert est déjà sold out !

Le lendemain, trois concerts au Botanique. A l’Orangerie, la jeune Montréalaise, Lisa LeBlanc, nous balancera un folk trash, avec des textes qu’elle aime tourner à l’autodérision. Son dernier album a été réalisé par Louis-Jean Cormier que nous avons accueilli dans nos salles au mois de novembre.

Au Witloof Bar, un tout autre style. Un mélange de son électronique avec divers instruments acoustiques, proposé par Glasser. Une voix angélique digne de Björk et une légèreté digne de Feist ... Et ne ratez pas le support assuré par deux Bruxelloises d’origine lithuanienne, Brain Rain, dont vous deviendrez fan en écoutant leurs mélodies électroniques. Une belle découverte à la clé !

A la Rotonde, une atmosphère nordique nous rappellera que nous sommes en décembre. Avec Àsgeir Trausti qui, très vite qualifié, avec sa voix angélique, de Bon Iver des Terres de glace, a explosé en 2012 les records nationaux de vente en Islande, avec son premier album "Dýrð í dauðaþögn". La version anglaise de ce dernier, "In The Silence", a été réalisée avec l’aide du chanteur américain John Grant. En support, un autre talent du Nord, Farao. Après s’être produite dans divers clubs anglais tout au long de l’année 2012, l’artiste norvégienne Karian Jahnsen – alias Farao – s’arrête dans la capitale belge pour vous présenter son titre "Forces" et un EP qui est attendu plus tard dans l’année. Sans fioriture, il vous sera difficile de résister au charme de sa musique folk tamisée.

Le mercredi 4 décembre, Jacco Gardner nous rend visite à l’Orangerie. Le jeune savant hollandais concocte dans son "Cabinet of Curiosities" de la pure came multicolore au dosage pysché-pop quasi parfait. Si les vapeurs 60’s qui émanent de cette succulente mixture rappellent sensiblement Syd Barrett ou autres Zombies, Jacco le multi-instrumentiste y combine avec précision des sons de clavecins, flûtes, cordes et autres instruments classiques. Pour clôturer cette année en beauté, nous lui offrons un laboratoire de choix pour qu’il y mène ses expériences doucettement rêveuses. Et du rock’n’roll made in Brussels avec Moaning Citiens en première partie.

Pour ceux qui préfèrent le rock garage, ça se passera à la Rotonde ce soir-là. Deap Vally : voilà deux gonzesses qui en ont dans le soutif’ et qui comptent bien vous arracher plus que quelques dents. Déjà présenté lors de différentes tournées, notamment en première partie du groupe anglais The Vaccines et de Muse, leur premier album "Sistrionix" a été enregistré en collaboration avec Lars Stalfors (The Mars Volta). En support, également du rock, avec JJUUJJUU. Une guitare vrombissante, une batterie puissante et une voix planante, nous propose un rock psyché qui envoie dans le lourd !

Le vendredi 13 décembre ne sera certainement pas un jour de poisse pour ceux qui iront voir Revere au Witloof Bar. Basé à Londres, ce groupe dont le nom provient d’un comics, se situe à la pointe du rock anglais. Influencé par des artistes divers tels qu’Ennio Morricone, Broken Social Scene ou encore Nick Cave, l’épine dorsale du groupe est renforcée par des violons, violoncelles, pianos et autres cuivres.

Samedi, le rock et le métal s’invitent au Botanique dans le cadre du LOUD Festival. Après trois soirées de showcases, le line-up du festival LOUD by Court-Circuit a été dressé. Ce sera dans les salles de l’Orangerie et de la Rotonde que vous pourrez découvrir et/ou soutenir ces groupes belges : Angakok, Coubiac, Hungry Hollows, Ithilien et Khohd. Le festival se clôturera en force avec le concert de nos poulains liégeois, vainqueurs du Concours Circuit Rock Dur 2011, The K.

Dimanche, des mélodies un peu plus exotiques résonneront à l’Orangerie avec ce groupe néerlandais, révélation dans le mélange des styles kunduro- hip hop et électro, SKIP & DIE. Embarquez pour un safari multiculturel dans les tréfonds d’une nation arc-en-ciel aux richesses souvent méconnues. Textes anglais, afrikaans, xhosa, zulu,… s’entrecroisent comme une évidence, et sont menés par la Catarina et son allure de Rebecca Buck. En support le même soir, un groupe tout droit venu d’Egypte, Cairo Liberation Front. Pionniers du genre Electro Cha3bi (ou mahragnat), soundtrack qui a accompagné tout du long la révolution égyptienne, Cairo Liberation Front sont les premiers DJs à balancer ce mixe unique de rythmes arabes, beat hip-hop, electro bien torchée et dance-hall orientale, au-delà des frontières d’Egypte. Imaginez un Omar Souleyman remixant un Sean Paul à sa sauce…

Le lendemain, le Canadien originaire de Dakar, Karim Ouellet sera sur la scène de la Rotonde. Musicalement, le mariage des genres donne lieu à un univers pop renouvelé. Finaliste lors du Festival de la Chanson de Granby 2009 et des Francouvertes 2011, Karim a également remporté le prix de l’album pop de l’année lors du GAMIQ 2011 (pour " Plume "). Sous ses airs d’enfant de chœur se cache en effet une versatilité effarante, alors que d’un morceau à l’autre, il marie soul, pop, électro, folk, rock, et encore avec l’aisance d’un musicien aguerri. Karim a été sacré Révélation Radio-Canada 2012-2013 en chanson, aux côtés de Lisa Leblanc.

Qui dit fêtes de fin d’année dit famille. Emmenez donc vos enfants le 20 décembre pour partager avec eux un moment musical grâce à Aldebert et ses " enfantillages " ... Ce dernier remet le couvert avec de nouveaux personnages (dragons, fakirs, médecins, rappeurs, parents débordés, voisins musiciens...) et s'interroge sur les problématiques qui font la réalité des enfants d'aujourd'hui (l'avenir, l'ouverture sur le monde, la famille, la tolérance, l'amour et surtout l'ivresse de la transgression !). ça se passera au Cirque Royal.

Le même soir, au Bota, vous aurez l’occasion de voir deux Belges à la Rotonde. On accueillera le Liégeois Jéronimo qui est de retour après 3 ans et son 3ème album "Mélodies Démolies". Marc Dixon assurera la première partie.

Au Witloof, nous vous présenterons la jolie Suédoise Sandra ‘Sumie’ Nagano. Contrairement à sa sœur Yukimi, qui emmène la formation electro-pop Little Dragon, Sumie trace sa route en solitaire. Car elle aime la musique minimale et délicate. La chanteuse à la voix douce s’est perfectionnée avant de dévoiler son premier album éponyme et afin qu’il sonne comme elle l’entendait dans sa tête. Simple, acoustique et hypnotique. A la croisée des cultures scandinaves et japonaises ancrées dans ses racines.

Le samedi 21 décembre, après 35 ans d’attente, une légende du rock belge revient sur la scène du Cirque Royal. Il s’agit bien sûr de Machiavel, qui présentera son nouvel album " Colours ", et reviendra sur quelques titres qui furent joués au Cirque il y a 35 ans lors de leur concert exceptionnel, inscrit dans les mémoires des fans. Le groupe sera accompagné par l’Orchestre Royal de chambre de Wallonie sur certains morceaux. Les jeunes Belges RMS seront là pour chauffer le public.

Après cette dernière soirée, ce sera relâche ! Bonnes vacances à tous.

Et aussi

Newsletter Pure

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Pure à venir.

OK
PureVision
en direct

Pure

PureVision