Concerts trop chers: les salles américaines se vident

RTBF
RTBF - © Tous droits réservés

A force de prix exorbitants, les fans de musique désertent les stades US.

C'est un très intéressant article sur le site québecois Le Devoir.com qui nous l'apprend: la montée incessante des prix des concerts, aux Etats-Unis, commence à décourager les spectateurs.

Le prix des tickets pour les concerts dans les stades et salles de grande capacité devient si exorbitant que 2010 a vu là-bas un certain nombre de salles partiellement vides.

Les raisons de cette surenchère s'expliquent assez facilement. Live Nation (qui a de plus fusionné avec le géant de la vente de tickets, Ticketmaster), aux Etats-Unis, s'assure un quasi-monopole sur les gros noms à coups de cachets faramineux pour les artistes et les groupes. Et comme les ventes de disques ne cessent de dégringoler, les tournées permettent de compenser plus ou moins les "manques à gagner".

Mais à force de prix de plus en plus exorbitants (qui peuvent se compter en plusieurs centaines de dollars), le retour de bâton commence à arriver. Il y a aura toujours suffisamment de fans de U2 pour remplir leurs stades, quel que soit le prix. Mais sur des artistes et groupes de moindre envergure, le fan hésite nettement plus à débourser, surtout dans ce contexte de crise économique. Des Christina Aguilera, Rihanna, Ke$ha ou dans un autre genre les Eagles ont ainsi dû annuler des dates, voire des tournées en raison de salles insuffisamment remplies (jusqu'à 40 % de sièges vides, parfois).

On n'en est pas (encore) là chez nous. Mais vu comme les tendances outre-Atlantique ont souvent tendance à nous parvenir plus tard, le phénomène mérite d'être tenu à l'oeil.

L'article complet se trouve ici.