Voyages

Tous les dimanches de 10:00 à 12:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Les pérégrinations de Joseph Martin Kraus : une vie itinérante

Le compositeur allemand Joseph Martin Kraus mériterait d’être mieux connu. Il y a sans doute plusieurs raisons au fait qu’il est resté un peu dans l’ombre. Il a eu une vie itinérante. Quand il était sédentaire, son activité s’est principalement déroulée à Stockholm, loin des grandes capitales mélomanes. Et ses œuvres n’ont pas toujours été publiées sous son nom, ce qui a parfois brouillé les pistes.

Kraus a des points communs avec Mozart, à commencer par ses dates de naissance et de mort. Kraus est l’exact contemporain de Mozart. Par bonheur, on redécouvre sa musique aujourd’hui.

Kraus, le contemporain de Mozart

Kraus est né le 20 juin 1756, la même année que Mozart. C’était un penseur, il était aussi théoricien et professeur, très attiré par la philosophie, et écrivain à ses heures. En musique, il a abordé tous les genres, on a relevé 208 œuvres de sa plume. Et voici comment il est décrit par l’un de ses amis :

Il avait une attitude qui exprimait une grande sensibilité, il n’affichait pas une politesse excessive mais il chérissait l’amitié véritable

Kraus fait ses premiers déplacements dans le cadre de ses études. À 17 ans, il s’inscrit à l’Université de Mayence, pour étudier le droit à la demande de ses parents et la philosophie de sa propre initiative. Il est très déçu, au point qu’il écrit un pamphlet satyrique La soi-disant université de Mayence peut-elle être sauvée de la décadence et si oui, comment ?

Kraus continue ses études de droits à Erfurt, où il étudie aussi la musique et il fait un voyage à Hambourg où il fait très probablement la connaissance de Carl Philipp Emanuel Bach. Le fils de Jean-Sébastien Bach est élogieux au sujet de la musique de Kraus :

Kraus promet de devenir l’un des plus grands de notre monde musical. Je le préfère à Mozart à bien des égards.

L’idéal de l’expression des passions

A 20 ans, Kraus poursuit ses études de droit à Göttingen. Il fait partie d’un cercle littéraire imprégné du mouvement pré-romantique. "Sturm und Drang" qui signifie Orage et Passion. Kraus écrit un livre de poésie et une tragédie. Il est aussi l’auteur d’un essai, qui est une des rares sources théoriques musicales sur le "Sturm und Drang" dans la musique. On peut y lire ceci : "La musique peut certainement décrire non seulement une émotion donnée, mais aussi le passage de l’une à l’autre. […] Les aspects musicaux contrastés du Sturm und Drand sont désormais assez bien définis : prédominance du mode mineur, modifications soudaines et violentes de dynamique, et, par-dessus tout, dramatisation constante du discours musical." L’expression des passions constitue pour Kraus un idéal. Il critique vigoureusement le conformisme de la musique de son temps et il fait l’éloge de musiciens comme Holzbauer ou Grétry. Et surtout Gluck qui deviendra son modèle.

A la cour de Gustav III de Suède, passionné d’opéra

A l’université de Göttingen, Kraus fait la rencontre d’un étudiant suédois qui le persuade de l’accompagner en Suède pour tenter sa chance à la cour du roi Gustav III. Le roi voulait faire de sa capitale un centre de culture de rang international. Il réunissait autour de lui à Stockholm des artistes ; des peintres, des sculpteurs, des poètes, mais surtout des musiciens. Les Beaux-Arts connaissent un âge d’or sous son règne. Vu la pénurie d’artistes nationaux, la Cour de Suède fait appel à des musiciens étrangers. Kraus relève le défi. A 22 ans, il est déjà un musicien accompli. Il a composé des symphonies, de la musique sacrée et un opéra. Il part à Stockholm en 1778. Une décision qu’il décrit comme " Le premier pas dans la première période significative de mon destin. ". Ses deux premières années en Suède sont difficiles. Malgré l’aide de sa famille, il vit dans la misère. Il compose des pièces pour piano dont certaines ont été perdues. Parfois dans des circonstances malheureuses.

La vie de Kraus est tellement difficile en Suède qu’il commence à se demander s’il ne ferait pas mieux de retourner en Allemagne. Mais il est enfin introduit à la Cour et en 1780, il reçoit une commande providentielle. Gustav III de Suède se passionne pour les arts et en particulier l’opéra. Il a lui-même écrit le texte d’un livret pour un opéra, intitulé Proserpine. Le texte a ensuite été mis en vers par un poète. Et le roi demande au jeune Kraus d’en écrire la musique. Kraus reçoit enfin la reconnaissance qu’il mérite. Il devient adjoint du maître de chapelle de la Cour royale en 1781. Il écrit à ses parents : " Enfin, mon œuvre a été représentée devant le roi dans son palais de plaisance d’Ulriksdal. A cette occasion, j’ai moi-même dirigé l’orchestre. La Cour a semblé y prendre plaisir, et la façon dont le roi m’a exprimé sa satisfaction a dépassé toutes mes espérances. La musique à peine terminée, le roi m’a parlé pendant plus d’un quart d’heure, me complimentant d’abord très poliment, me posant des questions sur tout et rien, tandis qu’il me détaillait de la tête aux pieds. Pour ma part, selon ma bonne vieille habitude, je pris la liberté de regarder le monarque droit dans les yeux, et ceci, comme je l’entendis dire plus tard, fut ce qui lui plut le plus."

Suivez la suite des pérégrinations de Kraus dans l’émission Voyages d’Axelle Thiry

Programmation musicale

Joseph Martin KRAUS Allegro Assai Symphonie en ut mineur.. Concerto Köln. Capriccio 10396.

Carl Philipp Emanuel BACHConversation entre un sanguin en un mélancolique. Sonate en do mineur. Florilegium. Channel Classics CCS 11197.

Christoph GLUCKDi questa cetra in seno " dans le sein de cette lyre ". Cecilia Bartoli/ Akademie fur Alte Musik Berlin. Bernhard Forck. DECCA467 248-2.

Joseph KRAUSVivace premier mouvement sonate en mi majeur VB 196. Ronald Brautigam.. BIS CD 1319.

Joseph KRAUSSDes extraits de l’oratorio Der Tod Jesu. Helene Schneiderman et Hernan Iturralde Orchestre de chambre de Stuttgarr Sous la direction de Helmut Wolf.. Carus 83.142.

Joseph KRAUSdeux premiers mouvements de la Symphonie en ut mineur. Par le Concerto Köln.. Capriccio 10396.

Joseph HAYDN eux derniers mouvements du Concerto pour violoncelle en ré majeur. Jean-Guihen Queyras. Orchestre baroque de Fribourg, sous la direction de Petra Müllejans.. Harmonia Mundi 901816.

Wolfgang MOZARTdeux premiers mouvements du quatuor n°15. Quatuor Alban Berg. EMI 7 49220 2.

Joseph Martin KRAUS arguetto de la Symphonie en mi bémol majeur. Concerto Köln. Capriccio 10396.

Joseph KRAUSAndante con variazioni Sonate en mi bémol majeur. Ronald Brautigam.. BIS CD 1319.

Joseph KRAUSPremier mouvement de la Symphonie dite funèbre. Cantate funèbre. Hillevi Martinpelto. Christina Högman. Chour de chambre de l’université d’Uppsala et Drottningholm Baroque Ensemble. Dir. Stefan Parkman.. Musica Sveciae MSCD 416 E.

Production et présentation : Axelle THIRY

Réalisation : Roxane BRUNET

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK