Un air de déjà vu

Plus d'infos

Georges Guétary et Brahms : De Vienne à Broadway

Georges Guétary et Brahms : De Vienne à Broadway
Georges Guétary et Brahms : De Vienne à Broadway - © Tous droits réservés

Ça danse la valse à Vienne et ça se retrouve en claquettes sur une scène de Broadway. Gros plan sur Georges Guétary, voix splendide, interprétations venues des tréfonds, et ce grain de poussière qu'on n'a pas tout à fait pu enlever du tourne-disque...

Mais quelle belle voix. Une technique vocale irréprochable, l'interprétation venue du fond du cœur, et ce grain de poussière qu'on n'a pas tout à fait pu enlever du tourne-disque des années 50 ...

Georges Guétary est né Lambros Worlou, de parents grecs, en Alexandrie. Beau garçon, regard de velours, sourire éclatant... il n'aurait pu faire que du cinéma, ce qu'il a fait aussi, mais il avait surtout, une voix. Voix exceptionnelle remarquée par la cantatrice de légende Ninon Vallin, qui lui a fait travailler le chant pendant des années... et Georges Guétary est devenu une idole de l'opérette dans les années glorieuses, entre 1950 et 70. En France mais en Amérique aussi, où après la guerre il est sacré meilleur chanteur de comédies musicales à Broadway, et apparaît au grand écran avec Gene Kelly dans "Un Américain à Paris".

De ces années-là, la mémoire collective, toujours ingrate, n'a finalement retenu que la célébrité de son plus proche rival, Luis Mariano, dont la carrière grandissait en parallèle. Pourtant, Georges Guétary avait débuté un poil plus tôt, et s'était déjà fait remarquer avant la guerre, à l'aide d'une très très jolie mélodie...

En 1862, après avoir voyagé entre Berlin et Hambourg aux côtés du couple Schumann, Johannes Brahms s'installe à Vienne. Vienne ! Capitale musicale, berceau du romantisme... Il y vit depuis trois ans quand il s'attaque à ce qui deviendra son opus 39, Seize valses. Le projet est de passer en revue tous les types de valses qu'il connaissait. C'est-à-dire tout ce qu'il avait pu entendre en prêtant l'oreille dans les brasseries, qui étaient les piano-bars de l'époque. De la légèreté à la cadence en passant par les valses plus folkloriques, il voulait compiler la valse. Etre à Vienne et composer des valses... ça ne s'invente pas. Celle-ci, la 15e, ressemble à un nocturne, elle a un petit air de berceuse et son rythme, justement, évoque le folklore tyrolien. Ces 16 valses, d'abord composées pour quatre mains, sont aussi arrangées pour piano seul dans deux versions, une simplifiée et une difficile. Il réalise ainsi sans le faire exprès, une bible d'exercices pour les pianistes amateurs ou confirmés ; et les trois versions remportent dès leur parution un joli succès. Brahms fait vendre.

Brahms fait vendre et il fera donc aussi le succès de la chanson de Georges Guétary, qui s'inspire directement de sa mélodie dans "La valse des regrets". Un pur moment de poésie, une mélodie qui s'attache à l'intérieur de la tête et qui ne vous quitte pas... Des comme ça, on n'en passe plus tellement en radio, et on se demande pourquoi, parce que quand on écoute ça, on se rend compte que la beauté, la vraie beauté ne vieillit pas. La musique classique, la beauté classique, elle est aussi là : dans les belles chansons. Et aujourd'hui, elles escaladent les pentes escarpées du temps !

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK