Un air de déjà vu

Plus d'infos

Enigma et le chant grégorien : méditation et pensée dominante 

C'est beau, le chant grégorien, et c'est imposant. Pas très guilleret comme musique, mais qui force le respect, nous fait sentir petits dans l'univers très grand... On aime se sentir comme ça, parfois. Du Moyen Age à la New Wave, les grands orateurs l'ont bien compris, qu'ils soient prêtres pour les uns, ou rock stars pour les autres ! 

Le chant grégorien est extrêmement bien pensé pour qu'on se sente tout petit, sur son siège d'église. Ce répertoire composé autour de versets de la bible, dans sa version latine, était une manière pour le fidèle d'écouter, de comprendre, et de retenir – le citoyen lambda du Moyen Age avait lui aussi, ce petit air qui lui tourne dans la tête, sauf que, au lieu de l'avoir entendu à la radio, lui, il l'avait capté, et même chanté, à la messe.

Pour la Messe justement, le répertoire grégorien se divise en trois parties : il y a d'abord le répertoire pour l’assistance, qui entonne le début avec le prêtre : c'est là qu'on retrouve le Kyrie, à côté du Gloria, du Sanctus, de l'Agnus Dei et du Credo. Ensuite, le répertoire pour la chorale, et enfin : Le répertoire pour le prêtre. Mais donc, la messe commence toujours par un Kyrie. 

Le Kyrie est une invocation par laquelle commencent les litanies. Seigneur, Prends pitié, Christ, Prends pitié, Sainte Marie, prie pour nous, etc etc.
Et il y a un Kyrie pour chaque solennité (baptême, mariage, enterrement) et chaque fête (Toussaint, Pâques, Noël). Un pour chaque occasion au cours de l'année liturgique.

Tout ça est très solennel, rigoureux, et il faut bien le dire, plutôt froid... pas très guilleret comme musique. Mais on aime ça, parce que ça en impose, ça nous donne l'impression d'être des toutes petites choses dans l'univers très très grand, ça force le respect, ça fait penser à l'existence, et on ne sait pas pourquoi, mais on aime bien se sentir comme ça parfois.

A la fin des années 70, la jeunesse est un petit peu au bout du rouleau. Elle s'est révoltée, elle a jeté des pavés, levé le poing, prôné l'anarchie, elle s'est promenée nue ou recouverte de cuir, elle a réclamé son autonomie sur fond de musique rock ou psychédélique, elle s'est beaucoup maquillée ... puis, là, soudain, elle a un petit coup de mou, la jeunesse, et elle aimerait bien se poser un peu, et surtout reverser un peu de sens dans tout ça. Parce que c'est important, le sens, même pour un punk.

Le mouvement New Wave est apparu là-dessus. Une manière de prendre de la distance avec l'agressivité et la revendication acharnée. On se tourne vers soi-même. On préfère l'introspection, le minimalisme, le calme et la froideur. Accessoirement, on pratique le yoga... Mais comme on reste des jeunes, on a quand même besoin de se rallier à l'identité musicale qui apporte tout ça. Simplicité instrumentale, musique électronique, expérimentations sonores. Ce sont les Talking Heads, U2, Blondie, The Police, mais aussi Depeche Mode, Gary Numan, Duran Duran. Ambiance sombre, désenchantement garanti, et bases de la future musique techno.

C'est sur les cendres de ces années-là que le groupe Enigma est apparu. C'est le roumain Michael Cretu qui a l'idée de ce projet musical dans lequel les chants grégoriens sont partout. Il prend un peu de l'esthétique New Wave, il y apporte des sonorités classiques, tirées du patrimoine religieux. Et le résultat génial s'appelle Sadeness. Un titre dont les textes, en français, sont bourrés de références au Marquis de Sade d'un côté, à la religion de l'autre... effet blasphématoire garanti. Mais l'effet est puissant et la recette fonctionne. Certains diront que c'est affreux, d'autres répondront que l'impact culturel est important, que l'Enigma a permis au chant grégorien d'arriver jusqu'à nous par le biais fondamental de la réappropriation et de la vulgarisation.

Mais... On n'est pas forcés de tout expliquer non plus. Ce qui compte parfois, c'est juste le résultat. Et le résultat, hypnotique, fort et marquant si vous étiez un jeune des années 90, s'appelle Enigma, s'appelle Sadeness, et il est arrivé jusqu'à nos oreilles.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK