Telle est la question !

Plus d'infos

Qu’est-ce que le basson français ?

Vous pensez connaître le basson, mais saviez-vous qu’il en existe plusieurs sortes ? Et c’est ici du moins répandu qu’il s’agit : le basson français. Mais qu’est-ce, au fond, que le basson français ? Telle est la question à laquelle répond Clément Holvoet.

Quand on entend "basson français", on pense immédiatement “le grand-père dans Pierre et le Loup de Prokofiev !" Mais le basson français est un instrument spécifique, et il est probable que quand on dit “basson”, vous ayez en tête l’image de l’instrument le plus répandu, à savoir, en fait, le “Fagott”, autrement dit le basson allemand !

Quand on dit qu’il est le plus répandu, il faut préciser que c’est en tout cas l’instrument que l’on retrouve dans la majorité des orchestres, ce fameux Fagott, le basson allemand donc, qui est aussi appelé Heckel, du nom de son premier fabricant. La raison de son succès est assez simple : le timbre de ce basson allemand est très rond, ce qui lui permet de se fondre parfaitement dans la sonorité générale de l’orchestre. Par ailleurs, pour des nuances très extrêmes, à savoir le très très doux ou très très fort, le fagott est plus performant.

Un timbre parfait pour le jeu soliste

Mais revenons au basson français. Son timbre, vous l’entendrez, est unique et convient parfaitement pour un jeu soliste. En fait, il est le dernier né de la lignée des bassons baroques, classiques et romantiques, eux-mêmes issus du fagotto né à la fin du 16e siècle en Italie. Il connaîtra une évolution assez linéaire et le grand chamboulement s’opérera au 19e siècle.

À Paris, le basson français est bien implanté : on compte plus de 30 facteurs d’instruments du genre. De grosses modifications sont apportées à l’instrument, notamment par l’ajout de clés, c’est-à-dire des mécanismes qui permettent de jouer les notes. Les facteurs du nom de Savary seront les plus visionnaires quant à ces modifications et, à peu de chose près, le basson français n’a plus été modifié depuis.

Refonte versus continuité

La rupture entre les systèmes du basson français et du basson allemand apparaît au cours de ce 19e siècle. C’est à cette époque que le basson allemand naît de la volonté de complètement repenser l’instrument de A à Z. Tout le contraire du basson français, qui est né d’une évolution progressive et sans rupture.

Tout est donc changé dans le basson allemand par rapport au basson baroque, ce qui en fait deux instruments très différents. Il n’est d’ailleurs pas du tout aisé pour les instrumentistes de passer de l’un à l’autre, tant les techniques de jeu sont distinctes. Découvrons donc ce petit frère du violoncelle – eh oui c’est son homologue dans les instruments à cordes – et vous remarquerez cette couleur si particulière et si riche du basson français, construit avec le très noble bois de palissandre…

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK