Table d'écoute

Tous les dimanches de 16:00 à 18:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Poulenc : Les Fiançailles pour rire

Inutile de souligner l’incongruité d’un corpus à l’apparente légèreté alors que l’Europe entière s’apprête à basculer une seconde fois dans l’horreur ; ce petit cycle, justement, est empreint d’une belle gravité, souvent méta textuelle mais parfois, comme en embuscade, vieille habitude de Poulenc le pudique pour qui le dolorisme n’était jamais porté en étendard ; mais parfois aussi de manière très claire comme dans cette quatrième mélodie : Mon cadavre est doux comme un gant, où l’on verse presque dans une forme de suavité sépulcrale. Poulenc adapte ces six mélodies de textes de Louise de Vilmorin, femme de son temps, qui connut la caresse, qui connut les bras, ceux d’Antoine de Saint-Exupéry auxquels elle fut fiancée, ceux d’André Malraux, auxquels elle s’accrocha, avant de valser encore avec d’autres galants mais qu’elle retrouva enfin au crépuscule de son existence.

Extraits :

La Dame d'André
Dans l'herbe
Il vole
Mon cadavre est doux comme un gant
Violon
Fleurs

Invités :

Martine Dumont-Mergeay, La Libre Belgique
Yoann Tardivel, Musiq'3
Marie-Claude Solanet, chanteuse et pédagogue
Maximilien Hondermarck, Forumopera.com

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK