Table d'écoute

Plus d'infos

Ginastera : Estancia, Op.8

Alberto Ginastera (au centre)
Alberto Ginastera (au centre) - © Tous droits réservés

Une œuvre phare de la musique sud-américaine. Emission de ce dimanche à 16h.

Le compositeur argentin Alberto Ginastera décide, lorsque Général Perón accède au pouvoir, d’aller étudier la musique aux Etats-Unis, à Tangelwood, où on décèle en lui un très brillant espoir de la musique sud-américaine. Il regagne son pays et devient professeur de composition au Conservatoire National. Partant de là, sa carrière se développera de manière constante, voguant de succès en succès, articulant son œuvre autour de trois grandes manières qu’il définira lui-même : le " nationalisme objectif ", qui brassera ouvertement les influences musicales terriennes de son pays, le " nationalisme subjectif " qui s’en imbibera de manière plus cryptique et, enfin, le " néoexpressionisme " où les influences de la seconde école de Vienne se feront de plus en plus prégnantes. La suite de ballet " Estancia " qui est sur notre Table d’écoute aujourd’hui appartient très clairement à la première catégorie, s’enivrant des saveurs agricoles argentines et s’appesantissant sur le sort des Gauchos, ces gardiens de troupeau argentins dont le code d’honneur régit l’existence.

Extraits
Los trabajadores agricolas (Les travailleurs agricoles)
Danza del trigo (La danse du blé)
Los peones de hacienda (Les ouvriers de l’hacienda)
Danza Final : Malambo (Danse finale)

Invités
Martine-Dumont Mergeay, La Libre Belgique
Pierre-Jean Tribot, Crescendo
Yoann Tardivel, Musiq’3

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK