Sur un air de cinéma

Tous les samedis de 16:00 à 18:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Le septième art nous transporte vers des contrées lointaines

Dans l’émission Sur un air de cinéma, Hélène Van Loo vous propose un périple de deux heures à travers le monde vu à travers le prisme de grands compositeurs et cinéastes américains. Mais pas que… Cette émission sera également l’occasion de découvrir des films et de musiques moins connues du grand public.

Road movie

Il est l’un des ambassadeurs les plus passionnants des musiques roots du continent américain, le blues en tête. Mais aussi un passeur, un explorateur même. Ry Cooder a signé pour le cinéma de sublimes partitions comme celle de Paris, Texas, chef-d’œuvre du septième art qui offrira à Wim Wenders une Palme d’or à Cannes en 1984.

La caméra survole les plaines arides du désert texan. Au détour d’une montagne, une silhouette progresse lentement dans l’étendue rocailleuse. Un aigle se pose sur la crête et devient l’observateur solitaire de la scène. Zoom sur la silhouette. Un homme mince et hirsute d’une quarantaine d’années contemple son environnement d’un air hébété. Travis saisit un bidon d’eau, avale une gorgée, puis continue son périple.

La bande-son de la séquence d’ouverture de Paris, Texas est ornée d’une guitare slide jouée par Ry Cooder. Le glissando du bottleneck sur les cordes relie simplement deux notes dans un riff inspiré de Dark was the night, cold was the ground, une composition du bluesman Blind Willie Johnson. Minimalisme de la mélodie qui cristallise ce sentiment de solitude et d’errance propre au personnage de Travis.

Le thème du film de Thelma et Louise de Ridley Scott est signé de la main du compositeur allemand Hans Zimmer.

Une musique de film qui possède un grain, une texture, qui témoigne d’une réelle réflexion sur l’instrumentation, les couleurs et les sonorités ! Une musique avec laquelle le compositeur s’est efforcé de créer un univers sonore propre. Pour le thriller de Bertrand Tavernier "Dans la brume électrique", le compositeur Marco Beltrami nous livre une partition plutôt légère sur le plan instrumental pour nous plonger dans l’univers moite et tendu de ce film qui se déroule en Louisiane.

Du désert à la savane

En 1916, le lieutenant Lawrence, officier britannique stationné sur les bords du canal de Suez est chargé de rallier les tribus arabes afin de lutter contre l’occupant turc. Son rêve : bâtir une nation arabe indépendante. En situant l’action principale du film dans le désert, le réalisateur David Lean délivre ici une vision lyrique et quasi hypnotique des étendues sableuses du désert jordanien mise en musique par Maurice Jarre.

Le 26 mars 1986 sortait sur les écrans le film aux sept oscars de Sydney Pollack. Sydney Pollack savourait encore la gloire de Tootsie lorsqu’il se penche sur le scénario d’Out of Africa. Il lui fallait du grand spectacle. Les paysages de l’Afrique seraient ceux d’une carte postale, une toile de fond pour l’amour impossible de Karen, fragile et forte, et de Denys, épris d’elle et de liberté. Mais qu’importe si le film manque de nuances : servi par une photographie et un casting remarquables, Out of Africa sera un monument. Onze nominations aux Oscars, sept statuettes remportées et des millions de spectateurs à jamais imprégnés par la magie de l’Afrique.

De la côte ouest du continent africain à l’Inde, un pays cinématographique à découvrir

L’immense richesse de ce cinéma poétique et haut en couleur se heurte à des conditions économiques difficiles et au manque d’infrastructures. La musique qui circule, elle, plus facilement, permet d’en faciliter la diffusion.

Avec le film Hyènes, son deuxième long-métrage, le réalisateur sénégalais Djibril Diop Mambéty signe un film remarquable sur l’avidité et la lâcheté. Une réflexion sur le pouvoir de l’argent. Une métaphore sur la dépendance de l’Afrique vis-à-vis de l’aide occidentale. Pour la musique, il a fait appel à son frère Wasis Diop.

De l’Afrique passons à l’Inde, avec la musique entraînante de l’un des plus célèbres compositeurs indiens, Allah Rakha Rahman, qui a écrit la musique du film "Lagaan" du réalisateur indien Ashutosh Gowariker. L’histoire du film, qui est considéré comme l’un des plus grands succès du cinéma indien, se déroule durant l’époque victorienne durant le passage des colons britanniques en Inde.

Découvrez l’industrie du cinéma de Hong Kong en écoutant l’émission Sur un air de cinéma ci-dessous

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK