Sur un air de cinéma

Plus d'infos

James Horner, une vie en musiques

Le 22 juin 2015, voilà ce qu’on pouvait lire dans le journal Le Figaro : "James Horner, l'un des plus grands compositeurs de musique de films américain, est décédé dans le crash de son avion de tourisme. Sur le lieu de l'accident, l'appareil semble avoir été totalement pulvérisé".

James Roy Horner, né le 14 août 1953 à Los Angeles (Californie, États-Unis), fut l'un des plus brillants compositeurs de musiques de films de sa génération. Après des études de composition et de direction d'orchestre au London Royal College of Music (où il suit l'enseignement de Györgi Ligeti) et à l'UCLA, James Horner mène la baguette sur des partitions de films de série B (Les Mercenaires de l'espace, Les Entrailles de l'enfer).

La commande de la musique de Star Trek II: la colère de Khan en 1982 fait décoller sa carrière. Et sa rencontre avec le réalisateur Ron Howard en 1985 (Cocoon) le lancera définitivement dans la cour des grands. Le succès mondial qui le fera connaître aux yeux du grand public sera sans conteste sa partition pour le film Titanic (1997).

Figure majeure de la musique de film hollywoodienne, s'il est encore aujourd'hui tantôt décrié, tantôt adulé, James Horner a marqué le cinéma par de nombreuses partitions mémorables. Accusé parfois de répétition, il n'en demeure pas moins un musicien original dont la subtilité ne fait aucun doute. Et c’est donc lui qui sera le fil rouge de l’émission, avec ses BO inoubliables telles Willow, Titanic, Avatar, le masque de Zorro…

Un concert hommage au compositeur américain sera donné au Grand Rex à Paris, le 5 octobre prochain. "James Horner : Une Vie En Musique" comportera également des interventions vidéo exclusives de James Cameron, Mel Gibson, Jon Landau, Ron Howard et Sir Richard Eyre.

Le concert sera interprété par un orchestre philharmonique avec un chœur complet, pour un total de plus de 130 musiciens sur scène !

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK