Puisque vous avez du talent

Tous les dimanches de 12:02 à 14:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Sylvia Huang : Prix Caecilia 2019 : "Je n'ai jamais senti autant de chaleur dans mon cœur… "

Mardi 11 février, l'union de la presse musicale belge décernait à la violoniste Sylvia Huang, le Prix de la jeune musicienne belge de l'année. Une occasion pour nous de vous proposer une nouvelle diffusion de l'entretien qu'elle nous avait accordé en septembre 2019.

Sylvia Huang, 26 ans, violoniste et finaliste du Concours Reine Elisabeth 2019, est notre invitée ce midi.

Alors qu’elle n’a encore que 3 ans, Sylvia débute à l’instrument avec son père. Vers l’âge de 10 ans, elle rejoint l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, où elle travaille avec André et Yaga Siwy.

Elève appliquée et surdouée, -osons le mot-, Sylvia Huang réussit le concours d’entrée à l’Orchestre national de Belgique à l’aube de ses 18 ans. Elle ne passera donc pas, c’est rarissime, par la case "Conservatoire" !

Pendant cette période à l'Orchestre national, Sylvia se perfectionne auprès du Concertmeister de l'Orchestre, Alexei Moshkov.

A l’âge de 20 ans, c’est dans le pupitre des 1ers violons du prestigieux Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam, qu’elle est admise. Parallèlement à son travail intense à l’orchestre (ndlr. : un nouveau programme à travailler chaque semaine), Sylvia suit des cours au Conservatoire d’Amsterdam, auprès de Liviu Prunaru, par ailleurs son collègue à l’orchestre, puisqu’il est Concertmeister au Concertgebouw d’Amsterdam.

Un parcours déjà exceptionnel, sans même y inclure le dernier défi qu’elle s’était fixé : s’inscrire au Concours Reine Elisabeth.

"J’avais envie de me lancer un défi, de me motiver à travailler de nouvelles pièces", nous confiera la jeune violoniste. C’est donc avec une pression raisonnable, et en tout cas sans enjeu particulier, que Sylvia Huang a abordé cette compétition hautement connotée. Une attitude qui lui aura permis de se concentrer sur sa musicalité, sans cette soif démesurée de classement ou de réussite. Une posture dont on sait qu'elle peut parfois se révéler contre-productive…

Tout au long du concours Reine Elisabeth, nous avons été autant séduits par l’humilité, l’intelligence et le bon sens, que par la musicalité, et déjà l'immense maîtrise technique de notre compatriote.

Lorsque nous la questionnions par exemple, par rapport à son attitude de soliste, vis-à-vis de l’Orchestre, elle nous répondait avec une simplicité désarmante : " Je ne suis jamais que la voix de soliste, je suis une voix parmi d’autres ! Je dois me trouver physiquement près des musiciens de l’Orchestre, d’abord pour bien entendre leur voix, afin de pouvoir dialoguer au mieux avec eux "

Sylvia Huang : une artiste infiniment sensible, modeste, à la voix déjà unique. Une violoniste d’exception qui a déjà commencé une grande carrière !

Après la proclamation, elle nous a déclaré ne " jamais avoir senti autant de chaleur mon cœur…".

" Vous savez, " nous disait-elle : " J’essaie juste d’être moi-même " : un noble et grand projet pour tout être humain...

Ci-dessous, le programme détaillé de notre entretien :

Camille SAINT-SAENSMouvement final du 2e Concerto pour violon en do majeur. Liviu Prunaru, violon et l’Ensemble orchestral de Paris, dirigé par Lawrence Foster. CLAVES RECORDS.

Ludwig Van BEETHOVEN1er mouvement de la 8e sonate pour violon et piano. Sylvia Huang, violon et Boris Kuznesow, piano. Enregistrement public Musiq’3. Non publié.

Jean-Sébastien BACHFugue, extraite de la 1ère Sonate pour violon seul en sol mineur, BWV 1001. Sylvia Huang, violon. Enregistrement public Musiq’3. Non publié.

Wolfgang Amadeus MOZARTFinal du 1er Concerto pour violon en si bémol majeur, KV 207. Sylvia Huang, violon et l’Orchestre royal de Chambre de Wallonie, dirigé par Jean-Jacques Kantorow. Enregistrement public Musiq’3. Non publié.

Antonin DVORAKMouvement lent (2e) du Concerto pour violon en la mineur, opus 53. Sylvia Huang, violon et l’Orchestre national de Belgique, dirigé par Hugh Wolf. Enregistrement public Musiq’3. Non publié.

Wolfgang Amadeus MOZARTFinal de la Gran Partita. Sabine Meyer Bläser ensemble. DECCA.

Robert SCHUMANNMouvement final du 3e quatuor à cordes. Goya quartet Amsterdam (avec Sylvia Huang au 1er violon). Enregistrement public. Non publié.

Johan SVENDSEN - Romance pour violon et piano, op.26. Sylvia Huang, violon et Liebrecht Van Beckevoort, piano. Enregistrement public, réalisé à Flagey, au Festival Musiq'3 2019 Non publié.

César FRANCK - Sonate en la majeur pour violon et piano. Sylvia Huang, violon et Liebrecht Van Beckevoort, piano. Enregistrement public, réalisé à Flagey, au Festival Musiq'3 2019 Non publié.

 

Réalisation et présentation : Laurent GRAULUS

Retrouvez Sylvia Huang lors de son concert au Festival Musiq3 2019