Puisque vous avez du talent

Tous les dimanches de 12:02 à 13:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Le Trio Becel : " L'un des matériaux essentiels de la Musique, c'est le Temps ! "

Le Trio Becel. De gauche à droite : Martina Antognozzi, harpiste; Léonore Frommlet, flûtiste , et Gergely Kóta, altiste.
Le Trio Becel. De gauche à droite : Martina Antognozzi, harpiste; Léonore Frommlet, flûtiste , et Gergely Kóta, altiste. - © Laurent Graulus

Avant toute chose, nous tenons à vous souhaiter une année 2021 aussi lumineuse et nourrissante que possible.

En dépit du chaos que nous avons tous vécu depuis le mois de mars 2020, nous sommes heureux d’avoir pu continuer à vous proposer des rencontres inédites avec de jeunes talents, — fussent-ils à distance —.
 

Notre enthousiasme et notre vitalité n’ont pas faibli, tout regaillardis par la perfusion d’énergie positive que nous nous offrent chaque semaine ces jeunes musiciens.

Nous espérons de tout cœur que la découverte de ces nouveaux talents vous permettra d’élargir vos horizons.

Ces musiciens émergents ont souffert davantage que les artistes confirmés, et votre écoute est pour eux, un soutien bien plus important que vous ne l’imaginez !

Au nom de ces jeunes artistes que j’ai la chance de rencontrer chaque dimanche, je vous remercie pour l’intérêt que vous leur portez.

Ce dimanche, je vous propose une nouvelle diffusion de la rencontre avec le trio Becel, c’était le 15 mars 2020.

 

En 1915, Claude Debussy compose la Sonate pour flûte, alto et harpe. C’est la 1ère fois que l’on écrit pour ces trois instruments dans l’Histoire de la Musique.

Près de 100 ans plus tard, la flûtiste française Léonore Frommlet, et la harpiste italienne Martina Antognozzi se rencontrent au Conservatoire de Bruxelles, où elles étudient.

Elles forment alors un duo flûte/harpe, pour lequel le répertoire abonde. Un peu plus tard, le duo rencontre l’altiste hongrois Gergely Kóta, et devient dès lors un trio.

Une formation qui se rencontrera et se formera autour de la Sonate de Debussy évoquée ci-dessus : le Trio Becel était né !

Un trio singulier de par sa composition, et pour lequel on a écrit davantage qu’on ne l’imagine, après l’œuvre fondatrice de Debussy, en 1915.

Cela étant dit, si l’on compare le répertoire de ce trio flûte, alto et harpe, avec celui du trio avec piano, ou du trio à cordes, il est évidemment beaucoup plus modeste.

C’est l’une des raisons pour lesquelles le trio n’hésite pas à arranger ou à transcrire de grandes œuvres du répertoire. Un exercice dans lequel il excelle.

Un bel exemple avec la Sonate "Pathétique" (ndlr. : Sonate pour piano) de Beethoven, dont nous écouterons un extrait. Des transcriptions tellement fines, qu’elles nous font redécouvrir ces grandes pages du répertoire qu’on croyait pourtant connaître par cœur.

Les compositeurs de notre temps ne sont pas non plus en reste.

L’Uruguayen Miguel De Águila, par exemple, a composé "Submerged" pour cette formation. Une œuvre dans laquelle il utilise à la fois des motifs de Musique traditionnelle uruguayenne, et des éléments de langage dodécaphonique : un métissage qui fonctionne à merveille !

Gergely Kóta, l’altiste, né en Hongrie rappelle qu’en Hongrois " Bècél " signifie " parler ".

Et la volonté du trio de " parler avec " est évidente. Ce goût pour le dialogue avec le public, se fait entendre et voir dès les premières notes que jouent ces chambristes, complices comme frère et sœurs. Le trio partage l’amour d’un langage qu’il adresse de façon directe, légère et ludique au public, sans hésiter à solliciter les particularités de chaque membre pour fonder la richesse de ses mises en scène innovantes.

Le trio Becel utilise aussi toutes les techniques d’aujourd’hui pour communiquer : la vidéo par exemple.

Mais lorsqu’on écoute le trio attentivement, c’est surtout sa passion et son enthousiasme pour la musique qu’il interprète, qui emportent l’adhésion du public, fut-il novice en répertoire classique.

Le Trio Becel : une formation qui respire la joie, et dont la technique impeccable est exclusivement au service du langage musical.

Un trio à écouter sans délai !

Bonne écoute !

Ci-dessous, la programmation musicale complète de notre entretien :

Claude DEBUSSYSonate pour flûte, alto et harpe – 1er mouvement. Gaby Van Riet, flûte ; Günter Teufel, alto et Xavier De Maistre, harpe. CLAVES.

Bela BARTOKDanse roumaine. Trio Becel : Léonore Frommlet, flûte ; Gergely Kóta et Martina Antognozzi, harpe. Transcription : Trio Becel. Enregistrement démo. Non publié.

Ottorino RESPIGHIAirs et danses antiques (extrait). Trio Becel : Léonore Frommlet, flûte ; Gergely Kóta et Martina Antognozzi, harpe. Transcription : Trio Becel. Enregistrement démo. Non publié.

L.V. BEETHOVENSonate pour piano dite "Pathétique" (extrait). Trio Becel : Léonore Frommlet, flûte ; Gergely Kóta et Martina Antognozzi, harpe.
Transcription : Gergely Kóta. Enregistrement démo. Non publié.

Antonin DVORAKMouvement final du 12e Quatuor à cordes, dit "Américain". Quatuor Hagen. DEUTSCHE GRAMMOPHON.

Claude DEBUSSYSonate pour flûte, alto et harpe – 2e mouvement. Trio Becel : Léonore Frommlet, flûte ; Gergely Kóta et Martina Antognozzi, harpe. Enregistrement démo. Non publié.

Miguel DE AGUILA"Submerged" (extrait). Trio Becel : Léonore Frommlet, flûte ; Gergely Kóta et Martina Antognozzi, harpe. Enregistrement démo. Non publié.

Claude DEBUSSYSonate pour flûte, alto et harpe – 3e mouvement. Trio Becel : Léonore Frommlet, flûte ; Gergely Kóta et Martina Antognozzi, harpe. Enregistrement démo. Non publié.

Réalisation et présentation : Laurent GRAULUS

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK