Puisque vous avez du talent

Tous les dimanches de 12:02 à 14:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Judith Sepulchre, soprano : " Il ne faut pas avoir peur de sa propre vulnérabilité... "

Judith Sepulchre, 26 ans, intègre le Choeur d'enfants de La Monnaie, alors qu'elle n'a encore que 7 ans. Elle en fera partie jusqu'à ses 18 ans.

Pendant cette dizaine d'années au sein du Choeur, elle a l'occasion de participer à diverses productions telles que " A Midsummer night's dreams" de Britten, ou encore "Parsifal" de Wagner. A l'heure de choisir des études supérieures, Judith hésite un temps entre le chant jazz (ndlr. : qu'elle étudiera une année au Canada) et l'Art lyrique, c'est le chant classique qui l'emportera.

Après un baccalauréat à Maastricht, elle rejoint le département de Musique Ancienne du Conservatoire de La Haye, où elle décroche un Master en chant baroque.

C'est dans ce haut lieu de la pédagogie de la Musique Ancienne en Europe, qu'elle rencontre la harpiste néerlandaise Henriëtte Wirth, le guitariste et théorbiste allemand Jasper Bärtling-Lippina, et la violoncelliste turque Gülce Sucular.

C'est avec ces trois camarades, devenus amis qu'elle fonde en 2019, l'Olivastro, un ensemble spécialisé dans la musique italienne du XVIIe siècle.  Son nom est inspiré d’un poème homonyme qui fut écrit à la même époque par Giambattista Andreini, poète, acteur et fondateur des Fedeli, troupe de la Commedia dell’Arte. Il collabora avec de nombreux compositeurs, et notamment avec Claudio Monteverdi pour la création de ses premiers opéras. 

La démarche artistique de L’Olivastro consiste à donner à cette musique de la seconda pratica, une touche de la couleur du contexte théâtral avec lequel elle s’est épanouie.  

C'est autour du 1er enregistrement public de ce jeune ensemble "L'Olivastro" que nous parlerons aujourd'hui avec la jeune soprano belge Judith Sepulchre, et également le guitariste et théorbiste Jasper Bärtling-Lippina. Un musicien de 27 ans, qui a débuté par le violon, et qui s'est ensuite dirigé vers la guitare classique, puis la guitare baroque.

Judith Sepulchre, c'est d'abord une voix solide, au vibrato mesuré et expressif, mais aussi une forme de fragilité.

Une fragilité dont on comprend rapidement qu'elle est une véritable force ! : " Il ne faut pas avoir peur de sa propre vulnérabilité " , nous confiera-t-elle. Outre sa technique éprouvée, on découvre aussi une artiste extrêmement cultivée, qui a beaucoup étudié et réfléchi au contexte historique du répertoire qu'elle a choisi d'interpréter.

Il en résulte une délicatesse, une subtilité, et une émotion hors du commun.

Le guitariste et théorbiste Jasper Bärtling-Lippina ne sera pas en reste lors de notre entretien. Il nous déclarera par exemple que " la plus grande difficulté de ce répertoire italien du début du XVIIe siècle, c'est d'être spontané dans son expression. "

Le jeune guitariste, en parfaite harmonie avec Judith Sepulchre, quant à la volonté de faire découvrir un répertoire singulier, avec une conscience historique la plus aigüe possible, mais aussi avec le plus de sincérité possible.

Judith Sepulchre et Jasper Bärtling-Lippina : deux artistes raffinés, honnêtes et sincères. Une belle rencontre que nous ne sommes pas prêts d'oublier !

Ci-dessous, le détail de la programmation de notre entretien :

Francis POULENC - Extrait du Dialogue des Carmélites - Patricia Petibon, soprano et l'Orchestre symphonique de La Monnaie - Enregistrement public, réalisé à La Monnaie, en 2017. Non publié.

Claudio MONTEVERDI La mia Turca – Ensemble " L’Olivastro " : Judith Sepulchre, soprano ; Henriëtte Wirth, harpe baroque ; Jasper Bärtling-Lippina, guitare et théorbe et Gülce Sucular, violoncelle. Enregistrement public réalisé à La Chapelle de Boendael, à Bruxelles. Non publié.

Giovanni Girolamo KAPSBERGERCanario et Colascione - Ensemble " L’Olivastro " : Judith Sepulchre, soprano ; Henriëtte Wirth, harpe baroque ; Jasper Bärtling-Lippina, guitare et théorbe et Gülce Sucular, violoncelle. Enregistrement public réalisé à La Chapelle de Boendael, à Bruxelles. Non publié.

Girolamo FRESCOBALDISe l’aura spira - Ensemble " L’Olivastro " : Judith Sepulchre, soprano ; Henriëtte Wirth, harpe baroque ; Jasper Bärtling-Lippina, guitare et théorbe et Gülce Sucular, violoncelle. Enregistrement public réalisé à La Chapelle de Boendael, à Bruxelles. Non publié.

Girolamo FRESCOBALDI - Cosi mi disprezzate - Ensemble " L’Olivastro " : Judith Sepulchre, soprano ; Henriëtte Wirth, harpe baroque ; Jasper Bärtling-Lippina, guitare et théorbe et Gülce Sucular, violoncelle. Enregistrement public réalisé à La Chapelle de Boendael, à Bruxelles. Non publié.

CHICK COREANoon Song, extrait de " piano improvisations, vol.1 (1971) " – Chick Corea, piano – ECM

Claudio MONTEVERDI - Lamento dell'Ingrata (Ballo delle ingrate) - Ensemble " L’Olivastro " : Judith Sepulchre, soprano ; Henriëtte Wirth, harpe baroque ; Jasper Bärtling-Lippina, guitare et théorbe et Gülce Sucular, violoncelle. Enregistrement public réalisé à La Chapelle de Boendael, à Bruxelles. Non publié.

Vincenzo CALESTANI - Damigella tutta bella - Ensemble " L’Olivastro " : Judith Sepulchre, soprano ; Henriëtte Wirth, harpe baroque ; Jasper Bärtling-Lippina, guitare et théorbe et Gülce Sucular, violoncelle. Enregistrement public réalisé à La Chapelle de Boendael, à Bruxelles. Non publié.

Barbara STROZZILagrime mie - Ensemble " L’Olivastro " : Judith Sepulchre, soprano ; Henriëtte Wirth, harpe baroque ; Jasper Bärtling-Lippina, guitare et théorbe et Gülce Sucular, violoncelle. Enregistrement public réalisé à La Chapelle de Boendael, à Bruxelles. Non publié.

Antonio SARTORIOQuando voglio (Giulio Cesare in Egitto) - Ensemble " L’Olivastro " : Judith Sepulchre, soprano ; Henriëtte Wirth, harpe baroque ; Jasper Bärtling-Lippina, guitare et théorbe et Gülce Sucular, violoncelle. Enregistrement public réalisé à La Chapelle de Boendael, à Bruxelles. Non publié.

Réalisation et présentation : Laurent Graulus.

Prise de son musicale : Simon Besème

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK