Puisque vous avez du talent

Tous les dimanches de 12:02 à 14:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Hagit Hassid-Kerbel : " Chez nos stagiaires et nos élèves à Musica Mundi, la Musique brûle à l'intérieur ! "

Hagit Hassid-Kerbel est pianiste. En 1999, elle créait avec le violoniste Leonid Kerbel, son époux, le Festival Musica Mundi

A leur arrivée en Belgique, Hagit et Leonid Kerbel (ndlr. : respectivement Israëlienne et Russe) constatent que les structures d'enseignement musical de haut niveau manquent pour leurs élèves les plus brillants et les plus passionnés, ceux pour qui la musique est davantage qu'un loisir.

On parle ici de ces jeunes gens qui ne sont pas encore en âge d'intégrer le Conservatoire, et qui doivent suivre la filière de l'enseignement général.

En 1999, forts de ce constat, Hagit Hassid-Kerbel et son époux décident dès lors d'organiser un stage d'été de haut niveau pour des jeunes musiciens de 10 à 20 ans. Rapidement, ils convainquent de très grandes figures mondiales de la Musique de Chambre de les rejoindre : le violoncelliste Mischa Maisky sera ainsi le tout premier guide, et le premier soutien de l'aventure Musica Mundi.

Concomitamment à ce constat, Hagit et Leonid décident d'organiser un Festival conjointement à ce stage : Musica Mundi était né !

22 ans plus tard, le Festival Musica Mundi rassemble chaque été les plus grands noms de la Musique de Chambre :

de Vadim Repin, au quatuor Prazak, en passant par le regretté Paul Badura Skoda, les King's Singers, Dietrisch Henschel, Rudolf Buchbinder, Ivry Gitlis, Lily et Mischa Maisky , Maxime Vengerov, Ronald Van Spaendonck, et tant d'autres...

Le Maître-mot du Festival et de son stage est sans aucun doute celui d' "émulation". Il consiste à faire vivre ensemble des jeunes musiciens du monde entier pendant 10 jours. De jeunes artistes qui ont l'occasion de fréquenter de grands Maîtres pendant tout le stage, dont certains sont parfois leurs idoles. Cours particuliers, stages d'Orchestre, et pour les plus brillants et chevronnés d'entre eux, la possibilité de se produire sur scène, pendant les concerts du Festival : un rêve éveillé pour certains.

En septembre 2018, Hagit et Leonid Kerbel franchissaient un pas de plus, et concrétisaient un projet qui germait depuis la création du stage Musica Mundi : celui de créer une école : la Musica Mundi school.

Une école répondant à l'enseignement "Cambridge", c'est à dire qu'elle dispense actuellement à 35 jeunes du monde entier, des humanités générales d'une part, et un enseignement musical de haut niveau, d'autre part.

La philosophie, les désirs du stage Musica Mundi sont ici inchangés : offrir simultanément un enseignement général et un enseignement musical d'excellence, à des jeunes de 12 à 18 ans. Les cours sont dispensés en anglais, et le modèle "Cambridge" permet aux jeunes d'être les détenteurs d'un diplôme d'humanités en bonne et due forme.

"Notre envie", nous confiera Hagit Kerbel, "c'est de ne pas compartimenter d'un côté les cours généraux, et de l'autre, la Musique". Dans cette école, les loisirs et le travail se confondent joyeusement, de 7h du matin, jusqu'à 22h.

L'école Musica Mundi est installée dans le Domaine de Fichermont, à Waterloo, un Monastère désacralisé.

Les cours sont donnés en anglais, et si tous les grands noms du Festival ne peuvent être aux côtés de ces jeunes tout au long de l'année, certains d'entre eux comme Mischa Maisky et Maxime Vengerov, leur rendent visite plusieurs fois par an.

L'équipe pédagogique est fournie : on y retrouve quelques grands noms, comme le pianiste Jacques Rouvier, la harpiste Catherine Michel, ou bien encore le clarinettiste belge Ronald Van Spaendonck.

Outre l'écrin de verdure dans lequel se niche l'ancien Monastère, l'école peut s'enorgueillir de posséder une splendide salle de concert, qui était autrefois la Chapelle des religieuses. Un lieu, et une école, où l'on a aussi à coeur d'apprendre aux jeunes à se produire sur scène : une partie capitale de ce métier.

Musica Mundi : une histoire d'amour de deux musiciens passionnés, habités par le désir de partager leur Art et leur passion, aux générations qui les suivent.

Bonne écoute !

Ci-dessous, le détail de la programmation musicale de notre entretien :

L.V. BEETHOVEN - 11e Sonate en Si bémol majeur, opus 22 - Mouvement final. Rudolf Buchbinder, piano. PHILIPS.

César  FRANCK - Mouvement final de la Sonate pour violon et piano, dans sa transcription pour violoncelle. Mischa Maisky, violoncelle et Lily Maisky, piano. Enregistrement public Musiq'3. Non publié.

P.I. TCHAÏKOVSKY - Valse, extraite de la Sérénade pour cordes, opus 48. Orchestre du Festival Musica Mundi. Direction : Maxime Vengerov. Enregistrement public Musiq'3. Non publié.

Ernest CHAUSSON - 4e mvmt du Trio avec piano en Sol Majeur, opus 3. Etudiants du stage Musica Mundi 2011. Enregistrement public Musiq'3. Non publié.

P.I. TCHAÏKOVSKY - Valse sentimentale. Ivry Gitlis, violon et Itamar Golan, piano. Enregistrement public Musiq'3. Non publié.

Claude DEBUSSY - Danse sacrée et Danse profane. Catherine Michel, harpe et le quatuor Prazak. Enregistrement public Musiq'3 2016. Non publié.

Charles TRENET - "Beyond the sea" (La Mer). King's Singers. Enregistrement public Musiq'3 2018. Non publié.

Rube BLOOM - "Don't worry about me". King's Singers. Enregistrement public Musiq'3 2018. Non publié.

Johannes  BRAHMS - Scherzo, extrait de la Sonate en ut mineur, opus 12. Maxime Vengerov, violon et Itamar Golan, piano. Enregistrement public Musiq'3. Non publié.

Paolo CANONICA - Polka Concertata, pour 16 mains, 8 pianistes et 2 pianos. Huit pianistes du stage international Musica Mundi. Enregistrement public Musiq'3. Non publié.

Frédéric  CHOPIN - 3e Sonate en si mineur, opus 58. Rudolf Buchbinder, piano. t public Musiq'3 2013. Enregistrement public Musiq'3. Non publié.

Réalisation et présentation : Laurent GRAULUS

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK