Présent composé

Tous les vendredis de 23:00 à 23:59 sur Musiq3

Plus d'infos

La Monnaie monte Die Tote Stadt de Korngold, cent ans après sa création

Le Théâtre de La Monnaie propose à partir du jeudi 22 octobre une série de représentations de l’opéra Die Tote Stadt d’Erich Korngold, cent ans après sa création, une production conduite par le chef d’orchestre Lothar Koenigs.

Après un début de saison marqué par l’opéra-filmé Dead little girl, premier opus du pop requiem Is this the end ? de Jean-Luc Fafchamps (que vous pouvez toujours voir sur Auvio), et le décès soudain du chef d’orchestre Patrick Davin, des suites d’une crise cardiaque, La Monnaie renoue avec son public d’opéra avec Die Tote Stadt, La ville morte, de Korngold, qui sera présenté, avec un public, distancié selon les normes en vigueur, à La Monnaie du 22 octobre au 13 novembre prochain.

Un opéra centenaire

En 1920, Korngold a 23 ans lorsqu’il compose Die Tote Stadt, adaptation lyrique du chef-d’œuvre du symbolisme belge, le roman de Rodenbach Bruges-la-Morte. A l’époque, ce n’est pas la covid-19 qui fait les gros titres des journaux, mais une autre crise succédant au désastre de la première guerre mondiale, la grippe espagnole.

Entre réel et imaginaire

Bruges-la-Morte est un véritable chef-d’œuvre du symbolisme belge : dans ce roman, la Venise du Nord devient le miroir spirituel d’un homme hanté par la disparition de son épouse. Korngold s’inspire de l’atmosphère brumeuse du roman de Rodenbach et transpose l’histoire d’Hugues Viane, le protagoniste de Bruges-la-Morte, en opéra, reprenant l’intrigue du roman et en le nommant La ville morte.

Une partition adaptée en raison de la crise sanitaire

Face à la crise sanitaire que nous traversons, la production initialement proposée a dû subir quelques changements. Afin de célébrer le centenaire de cet opéra en toute sécurité, la Monnaie et Theater an der Wien ont commandé une adaptation de la partition pour un orchestre réduit à 57 musiciens, partition qui a été raccourcie à une version de moins de deux heures, de sorte que la représentation puisse avoir lieu sans entracte. Mariusz Treliński a également ajusté sa mise en scène s’inspirant de l’exil hollywoodien du compositeur.

Die Tote Stadt de Korngold au Théâtre royal de La Monnaie, du 22 octobre au 13 novembre.

L’Orchestre de la Monnaie sera dirigé par Lothar Koenings, qui est l’invité de Christine Gyselings dans son émission Présent composé.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK