Play Misty for Me

Plus d'infos

Le jazz fait son cinéma : Steve Houben nous parle de Connection, un huis clos stupéfiant sous influences jazz

Play Misty For Me, c’est simple comme bonjour : un artiste du monde du jazz et un film par émission. À partir de cette thématique, le musicien se livre sans détour et vous propose un éclairage nouveau sur le jazz par l’angle du cinéma. Saxophoniste de renom, Steve Houben découvre The Connection, film d’avant-garde, une prophétie pas encore réalisée.

Play Misty For Me vous convie à un voyage intérieur aux côtés de ceux qui le font (re) vivre, une traversée intime pour tout amateur d’expériences nouvelles dont les rencontres aiguisent la curiosité. Ni uniquement musical, ni entièrement commenté, chacune des huit émissions qui vous sont proposées offre la rencontre d’un acteur du champ jazzistique et d’une œuvre cinématographique. L’un et l’autre se découvrent et s’entremêlent, entraînant l’auditeur dans ce corps à corps intime.

Ces différentes émissions ont vu le jour grâce à deux passionnés, Bastien Paternotte et Vincent Dascotte, de Play Misty Prod.

The Connection de Shirley Clarke

Shirley Clarke nous plonge pour l’éternité dans une résistance contre-culturelle des années 1960 new yorkaises. The Connection est un documentaire fictif mettant en scène des musiciens de jazz et des artistes toxicomanes qui attendent leur fournisseur dans un appartement sordide situé à Greenwich Village. Pour se fournir, ils ont accepté un deal : se faire filmer dans leur quotidien de toxicomanes par un documentariste amateur en échange de leur dose. Jackie McLean et le quartet de Freddie Redd donnent le tempo à cette longue descente au cœur du New York de la beat generation. Histoire de tuer le temps, pour compenser le manque et pour répondre aux exigences du deal, les junkies et musiciens se confessent à tour de rôle dans ce huis clos stupéfiant sous influences jazz.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK