Play Misty for Me

Plus d'infos

Le jazz fait son cinéma : "Bird", plongée dans la vie et la carrière mouvementée de Charlie Parker

Play Misty For Me, c’est simple comme bonjour : un artiste du monde du jazz et un film par émission. À partir de cette thématique, le musicien se livre sans détour et vous propose un éclairage nouveau sur le jazz par l’angle du cinéma.

Play Misty For Me vous convie à un voyage intérieur aux côtés de ceux qui le font (re)vivre, une traversée intime pour tout amateur d’expériences nouvelles dont les rencontres aiguisent la curiosité. Ni uniquement musical, ni entièrement commenté, chacune des huit émissions qui vous sont proposées offre la rencontre d’un acteur du champ jazzistique et d’une œuvre cinématographique. L’un et l’autre se découvrent et s’entremêlent, entraînant l’auditeur dans ce corps à corps intime.

Ces différentes émissions ont vu le jour grâce à deux passionnés, Bastien Paternotte et Vincent Dascotte, de Play Misty Prod.

Bird, de Clint Eastwood

Fabrizio Cassol tourne autour de Charlie Parker. Le saxophoniste issu de la scène belge, père, fils et frère d’Akamoon, belgo-mondialo réputé, Fabrizio Cassol dans son canapé, toute une heure durant, délivre commentaires, anecdotes, musiques, émotions et pensées avec un sens affiné du sacré.

Bird est une interprétation cinématographique de la vie de Charlie Parker, jazzman visionnaire et musicien accompli qui éleva le saxophone a un niveau d’expression inédit. Le film dépeint alternativement la jeunesse et la maturité de cet homme et de créateur de génie, sa carrière et ses drames professionnels.

Charlie Parker fut une énigme et ce film tente d’éclairer le penchant de Parker pour la drogue, l’alcool et les femmes, de comprendre la nature de sa passion pour Chan Richardson, la complexité de sa vision et surtout sa musique.

Je suis fan de Clint Eastwood et je suis fan de Charlie Parker, donc forcément la combinaison des deux est fascinante.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK