Paroles d'artistes

Plus d'infos

Thierry Boutemy, fleuriste : "Même si je suis fleuriste et que je suis entouré de fleurs tous les jours, ça ne me suffit pas, j’ai vraiment besoin de la nature"

Une rencontre avec le fleuriste Thierry Boutemy s'apparente presque à un voyage initiatique vers le sublime, la voie de la fragilité et celle d'une forme d'ignorance, ignorance qui n'est pas péjorative, c'est la belle ignorance, celle d'un chemin de liberté et d'évasion.

Originaire de la baie de Saint-Michel, en Normandie, attaché à sa terre, à la mer, les fleurs seront et sont un refuge, l'émerveillement qui le protège. Et puis, un bouquet de Thierry Boutemy est un objet d'art, indescriptiblement beau, libre, sauvage, fragile et si poétique. 

"J'habite à Boisfort. Comme je viens de Normandie, je viens de la campagne, j'ai vraiment besoin de me retrouver dans la nature et dans la verdure, même si je suis fleuriste et que je suis entouré de fleurs tous les jours, ça ne me suffit pas, j'ai vraiment besoin d'entendre les oiseaux, d'être entouré d'une nature plus naturelle, moins travaillée."

Les fleurs, une évasion loin de la réalité

 

"La passion pour les fleurs m’est venue à la base d’une nature dépressive, je pense que quand j’étais enfant, j’avais besoin d’oublier la réalité et mon regard s’est posé naturellement sur des fleurs qui me donnaient envie d’aller ailleurs, c’était vraiment des fleurs très simples. Par exemple, le myosotis restera une de mes fleurs préféré, le bleu, la délicatesse…"

La beauté de l’éphémère

"Ce sentiment d'être proche dans l'éphémère et proche de la mort est d'une extrême beauté parce qu'on apprend à voir la fragilité de la vie, sans que cela devienne quelque chose de triste. Et pour avoir un bouquet qui retransmette ce sentiment, on ne peut le faire qu'avec des fleurs fragiles. Et au début, quand j'ai commencé mon magasin, je perdais beaucoup d'argent, parce que comme j'avais l'habitude de cueillir les fleurs dans la nature et de les offrir - pour moi c'est un don de la nature - j'avais du mal à mettre un prix dessus. Et c'est toujours très compliqué, on m'aide pour ça, parce que pour moi, c'est très difficile de vendre des fleurs, c'est presque une douleur."

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK