Paroles d'artistes

Plus d'infos

Stéphanie Van Vyve, comédienne : "Ce qui se passe sur scène, c’est de l’ordre du lâcher prise"

Toute fine, blonde, de grands yeux marron, légère mais très ancrée dans la terre sur les deux roues de sa bicyclette… Elsa de Lacerda s’est promenée avec la comédienne Stéphanie Van Vyve, au parc Duden à Forest.

En 2011, elle incarne et met en scène Diotime et les lions d’Henry Bauchau, le soir, en sortant du Théâtre des Riches-Claires où elle se produit, elle grimpe la très escarpée avenue Gabriel Fauré, une façon de relâcher la pression après la représentation et de se dépasser, mais de rentrer aussi dans la peau de Diotime, son personnage. En 2015, elle est sacrée meilleure comédienne belge, au Prix de la Critique pour L’œuvre au noir et Belle de nuit.

Depuis, Stéphanie Van Vyve ne cesse d’arpenter les planches, toujours stable sur son vélo, elle est devenue maman aussi, et puis, elle est devenue "vélosophe", une façon d’être au monde, de penser, d’être en mouvement. Avec Elsa de Lacerda, elle parle de son rapport à la nature et au corps, le lâcher prise… Une représentation comme une rencontre amoureuse et puis Lolipop, une madeleine de Proust pour de nombreux auditeurs de la RTBF.

La découverte du théâtre à l’Université

"C’est à l’Université que j’ai découvert le théâtre, je pense avoir été au théâtre quelques fois dans ma vie auparavant. C’était tout à fait anecdotique, je me suis présentée à la réunion d’information pour le baptême estudiantin, et j’ai trouvé ça tellement pitoyable – en tout cas dans cette université-là – et je me suis dit que je n’allais pas passer du temps à aller me faire insulter… Je trouve que ce fameux baptême estudiantin est un très beau rite initiatique, je suis tout à fait pour les rites d’initiation, mais celui-là en l’occurrence, voyant comment c’était présenté et les personnes qui allaient orchestrer ce rite, je me suis dit que ça n’allait pas être possible. Et en sortant de là, j’étais vraiment dépitée et je rencontre un garçon qui me propose de plutôt faire une pièce de théâtre, on s’est réunis, on était une quinzaine, le roi des bleus était aussi dans la pièce. Et on a présenté une version de la Dame de chez Maxime de Feydeau. Et j’ai découvert un univers dans lequel je me sentais bien à savoir m’approprier par le jeu la vie d’un autre personnage."

Une rencontre avec la danseuse Yumma Mudra

"Cette femme, sa technique, son approche de l’art me bouleversent. C’est un bouleversement très fort… Le stage ne dure que quelques jours mais je sens que c’est une étape essentielle dans ma propre vie. Je décide de suivre son enseignement, puisqu’elle avait créé cette école, qui n’a pas vraiment de forme ni de lieu, qu’elle a appelée Danza Duende. Le duende qui peut être traduit par la magie qui surgit. On parle du duende dans le monde gitan quand la magie surgit, quand l’artiste lui-même est traversé par son art, par une flamme. Et Yumma Mudra, étant danseuse, s’est demandé comment, par le biais de la danse, permettre aux élèves et à toute personne qui s’y intéresse, d’aller invoquer ce duende, d’aller le chercher en lui-même."

Accepter que les choses sont en mouvement permanent

"Ce qui se passe sur scène, c’est de l’ordre du lâcher prise. C’est quelque chose de lucide, de conscient mais à la fois de disponible. On ne sait pas ce qui va se passer sur scène, je connais mon texte, je connais les indications de la mise en scène, je connais mes partenaires, mais je ne connais pas le public et je ne connais pas cet instant-là. Comment va danser l’ensemble ? Et avec le temps et l’expérience, j’ai l’impression que ça se passe de mieux en mieux. En tout cas, j’ai retrouvé beaucoup de plaisir."

Le comédien Daniel Hanssen, qui a été l’un des professeurs de Stéphanie, lui a dit qu’une représentation était un peu comme une rencontre amoureuse : on se prépare mais on ne sait pas comment l’autre se prépare, l’autre n’était pas nécessairement le partenaire, l’autre est un tout.

C’est unique au monde une représentation de théâtre !

Une rencontre à bicyclette à suivre avec Elsa de Lacerda ci-dessous

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK