Paroles d'artistes

Plus d'infos

Paroles d’artistes : le comédien Aymeric Trionfo interprète son texte "Pour la liberté"

En ces temps troubles où la culture est contrainte à réduire la voilure, que deviennent les artistes ? Que vivent les comédiennes et comédiens ? Qu’ont-ils envie de dire ? Quel auteur.e les inspire ou résonne en eux en ce moment ?

KIOSK relance sa série "Paroles d’artistes" et propose aux artistes de prendre la parole à travers un texte d’un.e auteur.e belge de leur choix. Suite à l’appel à candidature lancé en novembre dernier, dix interprètes et dix textes ont été choisis – parmi 71 candidatures – pour figurer dans une série de capsules vidéos et radios, diffusées quotidiennement du 21 décembre au 1er janvier 2021 sur l’antenne de Musiq3 et les réseaux sociaux de la RTBF.

Aymeric Trionfo

Aymeric Trionfo est comédien, auteur et metteur en scène. Il est diplômé de l’INSAS en art dramatique (promotion 2015). Depuis il joue en Belgique (Théâtre National de Bruxelles) et tourne en France, au Canada et en Suisse. Il a écrit son premier spectacle en 2016 intitulé "Zone Protégée" qu’il met également en scène et travaille actuellement sur de prochains projets. Pour ce Paroles d’artiste, il nous propose un texte qu’il a lui-même écrit. Il s’agit d’un conte "pour la liberté".

"Pour la liberté" de et par Aymeric Trionfo

Je suis coincé au 5e
La ville est devenue une sorte de supermarché
Si je veux sortir, je dois payer
Des vivres, des amendes,
A minima un petit coca
Sinon je suis invité à rester tranquillement chez moi
Enfin, chez mon propriétaire

Je suis coincé au 5e et je pense à un dirigeant
Et je pense que je m’adresse à lui
En ces termes vraiment basiques :
Dirigeant, dis-moi, vers où nous diriges-tu ?

Je suis coincé au 5e et je vois des fantômes sous ma fenêtre
Ils portent des masques qu’ils n’ont pas choisis

Je suis coincé au 5e et J’allume une cigarette
Il y a le voisin à la fenêtre
5e aussi, cigarette aussi
On se fait un signe ça nous suffit

Entre nous passe une hirondelle
Elle est belle
Je la regarde
J’hésite
Je fume
Je n’hésite plus

Je saute

Je suis sur le dos d’une hirondelle
Et je m’envole à tire d’aile

Elle me dit "vers où je t’emmène ?"
Je lui dis "euh… vers la liberté !"
Elle dit "je ne connais pas le chemin"
Je dis "vole toujours tout droit. Quand on y sera, tu le sauras. Tu sentiras des odeurs qui te paraîtront familières… des paysages que tu verras pour la première fois et qui pourtant ne te seront pas inconnus. Tout te semblera comme il se doit. Tu ne verras plus de fantômes sous les fenêtres mais les êtres se mouvoir dans un rythme harmonieux et beau. Et surtout, oui, surtout ça, plus rien ne t’empêchera de sourire. Alors là, tu sauras qu’on est arrivé."
L’hirondelle dit : "D’accord mais dis-moi, Dirigeant, …"
Je dis "ne m’appelle pas dirigeant, je ne suis pas un dirigeant et je hais les dirigeants"
Elle dit "Pourtant tu es sur mon dos et tu me demandes d’aller toujours dans une même direction."
Je dis "Je t’indique le chemin puisque tu ne le connais pas"
Elle dit "Je ne le connais pas car je suis libre et le serai toujours. Je suis une hirondelle. Je n’ai pas besoin d’aller là où tu veux aller"
Je dis "Tu as raison. Je ne voulais pas te commander. Si tu veux me déposer ici et cesser immédiatement notre voyage vers la liberté, je ne t’en voudrai pas."
Elle dit "D’abord, réponds à ma question. Existe-t-il ce pays ?"
Je dis "Ce n’est pas un pays, la liberté."
Elle dit "Mais là où tu veux nous emmener, est-ce que ça existe vraiment ?"
Je dis "Je crois"
Elle dit "Tu n’es pas sûr"
Je ne réponds plus…
Après quelques instants, elle dit " écoute, je me fiche de savoir si cela existe ou non, si c’est un pays ou non, etc etc. Je suis une hirondelle, je n’ai pas besoin de résoudre tous les mystères du monde. Je suis l’instant présent. Et je te promets de te garder sur mon dos jusqu’à ce que tu ne puisses plus t’empêcher de sourire. Mais je te préviens aussi, tu n’es pas mon premier passager, et il te faudra beaucoup de courage si tu veux continuer le voyage avec moi…".

Pour la liberté, un texte inédit d’Aymeric Trionfo.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK