Paroles d'artistes

Plus d'infos

Baptiste Sornin, comédien : "Il y a un espace de création à l’intérieur du son qui est sous-estimé de tous"

Baptiste Sornin est un artiste multitalents : comédien, scénariste, metteur en scène et fraîchement réalisateur. Il vient de terminer son premier court-métrage intitulé "le canapé", co-écrit et co-réalisé avec Karim Barras. Film en compétition pour BSFF 2020. Il vient également de terminer le scénario d’une bande dessinée "L'amour, après", avec Marie Baudet qui en signe les dessins.

Baptiste a également joué le rôle d’un ingénieur du son, créateur de carte sonore dans le film SONAR de Jean-Philippe Martin. Une belle manière de clôturer cette série de portraits sonore qu’Hélène Van Loo a eu le plaisir de réaliser avec la complicité de Marion Guillemette.

Baptiste est un comédien que l’on retrouve très régulièrement au théâtre et dans les productions des Frères Dardenne et il est actuellement à l’affiche du film Losers Revolution.

Un fan de techno qui découvre l’univers foisonnant de la musique classique

"Il n’y a pas longtemps, je suis tombé, complètement par hasard, je ne sais même plus comment, sur un morceau de Vivaldi, La folia. Ce morceau m’a complètement saisi, c’est un morceau qui se compose de plusieurs parties différentes et j’ai été très surpris de la modernité de ce morceau-là. Ce morceau a la capacité de passer d’une atmosphère très sereine, romantique et puis, en deux secondes, les violons arrivent comme des coups de hache bouleverser cette sérénité. Ce morceau me parle beaucoup en ce moment, car je suis en train d’écrire un nouveau court-métrage sur un personnage qui pense prendre le bon chemin dans sa vie et qui, par des accidents de la vie va pouvoir rebondir et prendre les bons virages. Dans la première partie du film, il y a une certaine sérénité qui se dégage – pour l’instant, je ne suis qu’au début de l’écriture – et par cet accident-là, il va devoir prendre des risques, il va devoir tenter des choses et cette musique-là concorde parfaitement à cette histoire."

J’écris peu et je marche beaucoup

"Le matin, je relis ce que j’ai écrit la veille. Et puis l’après-midi, je vais me balader, souvent à l’arboretum. Ça fait du bien d’être au milieu des gros arbres, ça relativise tout à fait ce qui peu t’arriver dans la vie et ça temporise l’auteur de génie que tu pensais être ou l’autre nul que tu es sans doute, tu te dis qu’il y a des êtres qui sont là depuis bien plus longtemps que toi."

Baptiste se livre sur ses souvenirs sonores durant son enfance en France, sur son besoin de nature pour se ressourcer durant le processus de création et d’écriture mais aussi sur sa découverte du métier d’ingénieur du son, la richesse sonore d’un film ou encore son rapport à l’univers sonore en général.

Un portrait sonore à découvrir ci-dessous

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK