Outside

Plus d'infos

Présenter l’orchestre aux enfants avec The Young Person’s Guide to the Orchestra de Britten

The Young Person’s Guide to the Orchestra est une pièce en un seul mouvement. Elle a été écrite en 1946 par Benjamin Britten à la demande du Ministère de l’éducation britannique, afin d’expliquer la composition d’un orchestre aux enfants.

Avec Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns et Pierre et le loup de Serge Prokofiev, elle fait partie des partitions les plus utilisées pour l’éducation musicale du jeune public.

Bien que n’ayant jamais eu d’enfants, Benjamin Britten a composé plusieurs œuvres qui leur étaient destinées. On pense à Friday afternoons, pour voix d’enfants et piano, A Ceremony of Carols pour chœur d’enfants et harpe et bien sûr à l’œuvre que nous évoquons aujourd’hui. The Young Person’s Guide to the Orchestra fait d’ailleurs partie de ses compositions les plus célèbres.

Variations et Fugue sur un thème de Purcell

La pièce est sous-titrée Variations et Fugue sur un thème de Purcell ; Britten était très attaché à la musique de Purcell, immense compositeur souvent considéré comme étant le premier à avoir su créer un style musical anglais.

Britten emprunte donc son thème à une musique de scène que Purcell a écrite l’année de sa mort, en 1695. Une musique conçue pour accompagner la tragédie Abdelazer. C’est sur la base du refrain du Rondeau que Britten travaille.

Il choisit d’écrire un thème et treize variations suivis d’une fugue finale.

Dans un premier temps, le thème est exposé par l’ensemble de l’orchestre puis par chacune des familles instrumentales, à savoir les bois, les cuivres, les cordes puis les percussions. Suivent ensuite des variations pour chaque instrument, dans lesquelles ils font la démonstration de leurs possibilités techniques et expressives. La pièce se termine par une fugue reprenant les bases du thème initial et dans laquelle les instruments entrent les uns après les autres.

The Young Person’s Guide to the Orchestra est considéré comme une pièce éducative à plusieurs niveaux ; ceux qui sont plus avancés dans l’étude musicale pourront y déceler des éléments plus subtils qu’une oreille novice.

Un documentaire de la BBC intitulé Instruments of the Orchestra

Dans l’immédiat après-guerre, le gouvernement britannique met en place différentes mesures destinées à augmenter le niveau d’instruction de la population britannique. Parmi elles, il y a l’éducation aux arts plastiques et à la musique. A cet effet, la BBC crée différents programmes comme des concerts et des conférences musicales pour le jeune public. Il s’agissait alors d’offrir à la population des loisirs éclairés.

C’est dans ce contexte que le gouvernement fait appel à Benjamin Britten.

Britten s’était exilé pendant quelques années aux Etats-Unis. En 1942, il rentre en Grande-Bretagne et travaille à la composition de son opéra Peter Grimes, qui signera la renaissance de l’opéra anglais. Il est créé le 7 juin 1945. C’est un triomphe. Britten devient célèbre du jour au lendemain. Peter Grimes a été traduit en 20 langues et est probablement l’opéra le plus populaire de la seconde moitié du XX° siècle.

Ce n’est donc pas un hasard si le Ministère de l’éducation britannique se tourne vers lui pour composer une pièce qui familiarise les jeunes avec les différents instruments de l’orchestre. Elle est destinée à accompagner un documentaire intitulé The Instruments of the Orchestra. Le réalisateur est Muir Mathieson, compositeur et chef d’orchestre écossais qui assurera la direction musicale de nombreux films britanniques et américains. C’est le London Symphony Orchestra qui a interprété la pièce dans le film, sous la direction du chef charismatique Sir Malcolm Sargent, dont le nom a été largement associé aux Proms.

L’année de sa sortie, le film – initialement réalisé pour les écoles – a bénéficié d’une large diffusion grâce à un contrat signé avec MGM. Il a ainsi été projeté plus de 700 fois à travers le pays au cours de sa première année.

Une œuvre dédiée aux enfants de John et Jean Maud

Britten, très attaché au jeune public, a affectueusement dédié cette pièce aux quatre enfants de John et Jean Maud ; Humphrey, Pamela, Caroline et Virginia.

Jean était pianiste ; John était le secrétaire permanent du Ministère de l’éducation et c’est lui qui était à l’initiative du film The Instruments of the Orchestra. Britten a entretenu des relations privilégiées avec la famille dès les années 40.

La version de concert de la pièce est toujours jouée à travers le monde, accompagnée ou non de commentaires destinés à expliquer le déroulement de l’œuvre aux enfants.

The Young Person’s Guide to the Orchestra est largement disponible sur les plateformes de streaming ou, si vous préférez une version avec récitant :

2 images
© Tous droits réservés

Interprétation du Kölner Philharmonie et du WDR Sinfonieorchester Köln

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK