Outside

Plus d'infos

Panique au Village, un concentré de belgitude totalement déjanté à découvrir en famille

Pour sa chronique hebdomadaire, Caroline Veyt s’inscrit dans la thématique "noire jaune rouge" de cette semaine et vous propose de découvrir un film d’animation multirécompensé et 100% belge.

Que diriez-vous de regarder un bon film d’animation multiprimé et 100% belge ? Un film accessible gratuitement sur notre plateforme Auvio ? Il s’agit de Panique au village de Stéphane Aubier et Vincent Patar.

Panique au village, avant d’être un film, c’était une série télé en 20 épisodes de 5 minutes. Elle a été tournée entre 2002 et 2003 et diffusée à l’époque sur Canal +. Les deux réalisateurs – qui s’étaient rencontrés pendant leurs études à La Cambre – avaient repris l’idée du court métrage de fin d’études d’Aubier. Ils imaginent un décor de carton-pâte et des petits personnages en plastique ou en plasticine qui ressemblent à des jouets qu’on a tous vus : le cow-boy avec son chapeau, son pantalon camelle et sa chemise bleue, l’Indien avec sa chemise jaune, son pantalon mauve et ses énormes plumes sur la tête, le Cheval, les fermiers etc. Autant de personnages qui sont au cœur de péripéties villageoises totalement absurdes, et ce qui fait le charme indéniable de cette série, ce sont aussi les accents "bien de chez nous" des différents protagonistes – sauf l’Indien qui a un accent américain à couper au couteau.

Parmi ceux qui ont prêté leur voix aux personnages de la série, on retrouve Bouli Lanners, Benoît Poelvoorde ou encore les créateurs de la série Stéphane Aubier et Vincent Patar, entre autres !

Notez que la série – enfin, l’épisode pilote de la série qui a été réalisé en 2000 déjà – a rencontré un franc succès ; il a remporté de nombreux prix : le Grand Prix du Festival Anima – Bruxelles, le Grand Prix TV du Festival international d’Animation d’Annecy, mais également un Prix à Los Angeles, à Lausanne, etc.

Et comme son épisode pilote, la série a été une réussite !

De la série au long métrage

Cow-Boy, Indien et Cheval – ce sont leurs noms, autant faire simple – se retrouvent sur grand écran. On est évidemment dans le même esprit que la série, c’est absurde et hilarant.

Le point de départ de l’histoire : c’est l’anniversaire de Cheval, que Cow-Boy et Indien ont évidemment complètement oublié, alors qu’ils vivent ensemble, dans la même maison. Ils vont trouver une idée, mais leur commande va totalement foirer, et de fil en aiguille, nous voilà embarqués dans un voyage qui va nous emmener au centre de la Terre, 20.000 lieues sous les mers, en région polaire…

Ne cherchez pas trop le fil narratif, il se déroule à la manière de cadavres exquis, chaque idée en amène une autre, sans aucune autre logique que des associations d’idées.

Comme dans la série, les accents sont corsés et portés par les voix de Bouli Lanners, Benoît Poelvoorde – ils sont toujours de la partie – mais aussi Fred Jannin, Jeanne Balibar, Vincent Patar et Stéphane Aubier ou encore François de Brigode qui prête sa voix à un journaliste sportif et bien d’autres !

Quand le film est sorti, la presse française s’est accordée à dire que ce film était complètement fou mais que cette belgitude franche du collier faisait aussi énormément de bien !

Cette construction de l’histoire par association d’idées, c’est aussi ce que font les enfants, donc ça devrait leur plaire. Et si pas, c’est très bien pour les grands aussi !

Panique au village est à voir et revoir en ce moment sur Auvio !

Et pour vous mettre les frittes à la bouche, voici la bande-annonce

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK