Outside

Plus d'infos

Orchestralab, des jeux musicaux à la portée des enfants

L’Orchestre de Chambre de Paris, L’orchestre national d’Ile-de-France et l’Orchestre de l’Opéra de Rouen proposent aux enfants de 7 à 11 ans une plateforme de jeux musicaux destinés à éveiller leurs sens, leur curiosité et surtout, les familiariser avec quelques grandes pièces du répertoire. Appelée Orchestralab, la plateforme est accessible à tous, gratuitement.

Pour attirer les enfants, il faut user de leurs codes. Parmi eux, il y a les jeux vidéo. C’est donc en les invitant à jouer qu’on va les éveiller à la musique. Ils devront reconnaître des voix, des instruments et échapper aux pièges qui leur seront tendus.

L’aventure commence avec Zik, un petit extraterrestre bleu très sympathique, fan de musique, qui est en quête de nouvelles expériences. A l’approche de la Terre, son musicotronic – petit appareil qui détecte les sons – s’est affolé ; il y a assurément des trésors à découvrir sur cette planète ! Le petit Zik se pose au sol et entre dans une grotte qui abrite plusieurs sources musicales. A nous d’explorer les lieux, d’en choisir une avec lui et de nous laisser guider.

Trois grandes œuvres du répertoire

Les 3 œuvres sélectionnées dans ce laboratoire sont la Symphonie n°83 de Haydn, dite "La Poule", L’oiseau de feu de Stravinsky et L’enlèvement au sérail de Mozart.

Pour chaque œuvre, on nous donne quelques informations pertinentes sur le compositeur, sur la pièce choisie et on invite ensuite les enfants à jouer.

5 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

On apprend par exemple que Stravinsky a étudié avec Rimski-Korsakov, qu’il a été repéré par les Ballets russes – qui lui ont commandé plusieurs ballets parmi lesquels L’oiseau de feu et le Sacre du Printemps, qui fera scandale -, qu’il a longtemps habité en France, qu’il a passé la Première Guerre mondiale en Suisse et qu’il a fini sa vie aux Etats-Unis.

Quant à L’oiseau de feu, le narrateur – Nicolas Laffite, bien connu des auditeurs de France musique – nous explique que c’est une musique de ballet, rythmée et il nous raconte en quelques mots l’histoire du Prince Ivan qui doit se libérer du sorcier Katcheï pour retrouver son amoureuse. Il sera heureusement aidé dans sa quête par l’oiseau de feu.

Après ces explications, ce sera aux enfants d’aider Ivan à dompter le bel oiseau et déjouer les pièges du vilain sorcier…

Assurément, ils auront besoin d’une oreille parfois bien aiguisée et d’une certaine agilité dans le maniement des flèches du clavier pour sortir vainqueurs des différentes épreuves.

Les codes des jeux vidéo

Les jeux proposés invitent notamment à reconnaître et aligner les instruments de l’orchestre qui ont été volés par la poule, faire un vol avec l’oiseau de feu tout en évitant les ennemis qui surgissent dans les airs ou parcourir un labyrinthe en se repérant grâce à la voix de Constance, Blonde ou Belmonte – tout en échappant à Osmin et ses gardes qui ne sont jamais très loin.

Les visuels nous emmènent dans l’univers des dessins animés, ce qui devrait plaire au jeune public.

C’est amusant – même pour les adultes – et un brin déculpabilisant de savoir qu’on offre à nos enfants des " jeux intelligents ". L’expérience se tente aussi en famille ; on réalise alors à quel point nous n’avons pas tous les mêmes aptitudes !

Pour jouer sans culpabiliser, rendez-vous sur www.orchestralab.fr

La plateforme a été mise au point avec la complicité du label NoMadMusic.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK