Murmures du monde

Tous les samedis de 18:02 à 19:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Un tour du monde des sorties discographiques de musique du monde

Dans son émission Murmures du monde, Hélène Van Loo vous propose un tout du monde à travers quelques albums sortis en ce printemps 2021. 

Le trio polonais Wowakin

Trois musiciens qui poursuivent un flirt instrumental-vocal plein de passion, d’improvisation.

Wowakin nous emmène dans un voyage vers des mariages à la campagne, des danses de banlieue pleines d’énergie, un vortex de nuits amusantes et ivres. Tout cela entrelacé de chansons amères sur la mort, la perte et le désir de jeunesse.

Le groupe interprète des chansons faisant référence à la tradition de la danse rurale de la région de Radom, de la Mazovie ou encore de la région de Suwalki.

Voici "Wianeczek" extrait de leur deuxième album intitulé Wiązanka.

Piers Faccini

Basée en France, mais d’origine britannique et italienne, Piers Faccini se promène largement sur le territoire folk acoustique d’un Tim Buckley ou d’un Nick Drake. Mais cela ne raconte que la moitié de l’histoire – notamment parce que l’instrument que Piers Faccini pose sous ses doigts est en fait un instrument hybride, une guitare-oud sans frette.

On retrouve toute la subtilité du jeu de Piers Faccini sur son dernier album en date intitulé Shapes of the fall, qui veut joliment dire "Les formes de la chute".

Un son folk américain totalement immergé dans la musique d’Afrique du Nord, les basses profondes du guembri, les castagnettes gnawa, notamment.

Ballaké Sissoko, un bouquet de cordes

Les cordes de la kora de Ballaké Sissoko se lient à celles de la Gambienne Sona Jobarteh, dans ce nouvel album, intitulé Djourou, qui signifie cordes en bambara.

D’autres cordes viennent danser sur cet album Djourou, la harpe africaine, le violoncelle de Vincent Segal aussi. Et puis les cordes vocales de Salif Keita, d’Oxmo Puccino de la chanteuse Camille ou encore du groupe Feu ! Chatterton et même Piers Faccini. Un luxueux casting éclectique qui souligne avant tout l’inventivité et l’inspiration sans frontières de cet immense artiste qu’est Ballaké Sissoko.

Omar Sosa

Au cours de ses voyages à travers l’Afrique de l’Est, le Kenya, le Soudan, le Burundi jusqu’aux États insulaires de l’océan Indien, le pianiste et compositeur de jazz cubain Omar Sosa a pris le temps de rencontrer les musiciens locaux et d’en apprendre davantage sur les instruments traditionnels autochtones.

Les enregistrements qu’il a réalisés constituent la base de l’album "An East African Journey".

Christine Salem

Place à la voix impressionnante de Christine Salem. Une voix grave, impériale.

Elle s’exprime d’abord à travers le maloya, la musique endémique de la Réunion, sortie de terre pour faire danser le peuple et communier avec les ancêtres. Christine Salem est née un 20 décembre, le jour de l’abolition de l’esclavage à la Réunion.

Christine Salem ne se cantonne pas au maloya et l’ouvre au séga et au blues, ainsi qu’à des influences africaines…

Son dernier album s’intitule "mersi", dans lequel on découvre un maloya qui s’est affranchi des normes du genre, et modernisé, tirant vers le rock, la musique afro-latine, le séga et toujours le blues…

Warsaw Village band

Lorsque l’Europe de l’Est se réveille après le retrait du glacis soviétique en 1989, tout est à reconstruire. La culture communiste officielle a en effet tenté d’éradiquer durant quarante ans les racines des traditions populaires des pays soumis à ses diktats Le Warsaw Village Band naît en mars 1997 en Pologne avec le double but de réhabiliter le folklore polonais et de le faire évoluer dans la modernité.

Frente Cumbiero

Depuis leur création il y a dix ans, Frente Cumbiero sont les pionniers colombiens de la cumbia basés à Bogotá.

Ils nous proposent une musique de la côte caribéenne de la Colombie avec une touche contemporaine charnue. La gaita traditionnelle côtoie les timbales, la clarinette, le saxophone et l’euphonium… le tout évoluant dans des paysages sonores de synthé psychédéliques…

San Salvador

Né dans un village de Corrèze, le collectif San Salvador sort son premier album intitulé "La Grande folie" après s’être forgé un son et une identité inclassables entre folk occitane et rock chamanique au fil des ans et des festivals, devant des publics de plus en plus larges.

"San Salvador" vient du nom du petit village de Saint Salvadour, en périphérie de Tulle. Ils sont six, trois hommes et trois femmes, et se connaissent depuis l’enfance. Ils ont chanté ensemble ce répertoire traditionnel, et en livrent maintenant leur propre version, pour voix et percussions.

R. wan

R. wan est de retour avec son cinquième album solo. Dans La Gouache, le "parrain du rap musette" autoproclamé revisite et retravaille son style signature… Le voici en compagnie de Salif Keita.

Natik Awayez

Natik Awayez est né en Irak, il a vécu en Bulgarie (pour ses études de philosophie), passera par le Yémen, la Suède et l’Egypte. Pendant tout ce temps, il est impliqué dans la musique, pourtant ce que nous allons écouter est son premier album. La maturité qu’implique son histoire transparaît immédiatement dans les chansons… Un son contemporain, sans abandonner les instruments traditionnels…

Electric Jalaba

Le troisième album d’Electric Jalaba, septuor anglo-marocain, dirigé par le guembri et la voix de Simo Lagnawi.

Neuf morceaux improvisés et développés dans leur studio de Londres, produit par Olly Keen.

Rembrandt Frerichs Trio

 

Le trio hollandais s’associe pour cet album avec le virtuose du luth persan Hossein Alizadeh.

Le musicien Iranien Hossein Alizadeh accompagné du trio Rembrandt Frerichs pour cet album intitulé " Same Self, Same Silence".

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK