Murmures du monde

Tous les samedis de 18:02 à 19:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Milton Nascimento, véritable icône de la musique populaire brésilienne

Milton Nascimento, alias Bituca a fêté ses 78 ans. Véritable icône de la musique populaire brésilienne, Bituca est un chanteur, guitariste et compositeur acclamé au Brésil et dans le monde entier et est décrit comme le propriétaire d’une générosité proportionnelle à la puissance de son art.

Milton Nascimento a un destin particulier : sa mère noire, femme de ménage dans une famille blanche, décède lorsqu’il a dix-huit mois. Ce sont les patrons de sa mère qui vont décider de l’adopter et emménagent à Très Pontas, une petite ville de l’État de Minas Gerais. C’est là, que le petit Milton connaît une enfance heureuse dans un milieu ouvert et cultivé. Il entend sa mère adoptive entonner les arias de Villa Lobos. Son père, professeur de mathématiques, s’occupe de la station de radio locale.

Dans la seconde moitié des années 1960, le tropicalisme, ce mouvement qui va révolutionner la musique brésilienne, bat son plein à Salvador de Bahia avec comme protagonistes Gilberto Gil ou Caetano Veloso.

A quelque 1500 kilomètres de là, à Belo Horizonte dans l’Etat du Minas Gerais, apparaît un drôle de garçon, noir, chanteur sentimental : Milton Nascimento.

Travessia, le premier succès de Nascimento

1967, Travessia, du nom de la fleur splendide qui s’ouvre après un long sommeil pour livrer, intacte, sa capiteuse senteur, et titre du premier succès de Milton Nascimento. Succès qu’il partage avec son parolier Fernando Brandt et ses comparses Lô Borges et Beto Guedes. Ce qui frappe chez Milton Nascimento, ce sont ses talents de compositeur, la douceur des mélodies, la délicatesse des arrangements. Et sa voix, aérienne et chaude, dans les graves comme dans les aigus les plus vertigineux.

En deux albums, Minas et Gerais, il revient aux racines du Minas Gerais, mélange baroque de la colonisation portugaise, des rituels africains et des coutumes paysannes.

De sa voix ailée, longue, capable de traverser les octaves, ce guitariste solitaire invente des harmonies en demi-teintes. Il mélange les grands orchestres à cordes, percussions rustiques, cantiques, flûtes angéliques et guitares veloutées.

Alors que la dictature militaire commence à battre de l’aile, l’album Gerais est un hymne à l’Amérique latine combattante.

La richesse de la musique de Milton Nascimento, qui syncrétise le jazz, la pop, le classique, les musiques traditionnelles et sacrées du Minas Gerais, va attirer la curiosité des plus grands, épris d’exotisme. À commencer par le saxophoniste Wayne Shorter, qui va inviter Milton Nascimento sur "Native Dancer" (1975), l’un des disques les plus réussis de fusion entre jazz-rock et musique brésilienne.

Un musicien à découvrir ci-dessous dans Murmures du monde d’Hélène Van Loo

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK