Murmures du monde

Tous les samedis de 18:02 à 19:00 sur Musiq3

Plus d'infos

La palette jazz d’Astor Piazzolla

Bandonéoniste, chef d’orchestre, compositeur, arrangeur, l’artiste argentin mondialement connu, à la vie très commentée, souvent dénommé comme le “Picasso du tango” en incarne la révolution. Piazzolla c’est l’audace de réinventer la grammaire du tango, à l’aune de la musique classique et de l’organicité du jazz, pour générer une commotion dans le tissu interne du genre.

La palette jazz de Piazzolla

Jeu de rencontres, de correspondances musicales, cousinages, mimétismes, mariages arrangés et ou fusionnel… Jazz et tango, mitonnées l’une vers la Nouvelle Orléans, l’autre à la pointe du sud des Amériques et condamnées chacune en leur temps pour immoralité, ont à peu près le même âge, un parcours parallèle et souvent croisé.

Le jazz pouvant bien être à la genèse de la révolution la plus fracassante du tango…

 

C’est avec Piazzolla que l’idylle entre jazz et tango atteint des sommets.

Au-delà des rencontres, l’osmose semble inscrite dans son ADN. Quand Piazzolla rentre des Etats-Unis en 1937, l’Italo-Argentin totalement Américain, qui s’emploie à parler espagnol avec l’accent de Broadway, forme un trio avec deux musiciens aveugles et interprète des thèmes de films comme Some of these days, popularisé par Sophie Tucker. 

Lorsque Piazzolla joue avec Anibal Troilo dans les années 40, il est déjà imprégné par le swing et les disques de Benny Goodman, Artie Shaw, Stan Kenton, Art Tatum ou encore Oscar Peterson.

Et puis, plus tard, en 1955, Piazzolla revient de Paris et est chargé du Paris Jazz, la Mecque où les musiciens venus des USA sont reçus à bras ouverts par les intellectuels sartriens.

L’Octet Gerry Mulligan marque profondément Piazzolla. Il s’en inspire et forme le très bop et très peu tango OCTETO BUENOS AIRES, avec la guitare électrique de Horacio Malvicino, en effet de surimpression.

L’utilisation de la guitare électrique chez Piazzolla semble être un élément qui tire son origine du jazz.

Alors qu’il ne s’agit pas d’un instrument caractéristique du tango, la guitare électrique a été intégrée par le compositeur à partir de l’Octeto Buenos Aires et maintenu ensuite tout au long de sa carrière.

Le quintette "nuevo tango" sera formé, quant à lui, d’un quartette typique du tango : à savoir un violon, un bandonéon, une contrebasse et un piano… et une guitare électrique. La règle de Piazzolla : intégrer des instruments inhabituels, tout en gardant les instruments typiques tango.

Son but, que la recherche sonore soit liée à la rénovation et à la variation des timbres déjà existants.

À son retour de New York, Piazzolla, l’homme au parcours chaotique, renoue avec la vie trépidante des clubs de Buenos Aires. Si le monde du tango s’y trouve en berne, les plus grands noms du jazz y passent en tournée. Pour Piazzolla, c’est l’heure du quintet, une formation fondée sur "l’indépendance des voix", mettant en avant une contrebasse qui auparavant était réduite à l’accompagnement. Structure proche, justement, de celle du quintette du Hot club de France de Stéphane Grappelli et Django Reinhardt, et ensuite du quintet de Dizzy Gillespie qu’il rencontre en 1958.

Le choc de Gerry Mulligan

En 1954, Astor Piazzolla reçoit le choc Gerry Mulligan. L’asymétrie rythmique, la complexité des modes, la liberté lui explosent à la figure lorsqu’il entend l’imposant saxo baryton du grand cow-boy blond et barbu dans un club de Saint-Germain-des-près. Et c’est 20 ans plus tard, en 1974, que les deux artistes mettront au monde le magnifique album SUMMIT.

Deux monuments qui s’unissent musicalement suite à leur rencontre en Italie en 1974. L’album "Summit" est sorti sous le nom de "Reunión cumbre" en Amérique latine. Mise à part une composition signée Gerry Mulligan, toutes les autres sont celles de l’accordéoniste argentin.

En 1982, Piazzolla se joint au vibraphoniste Gary Burton, rencontré auprès de Stan Getz. Gary Burton raconte : "Astor voulait des improvisations intermittentes, de courte durée, quelques secondes au plus, quelque chose comme l’ornementation en musique baroque. J’ai dû apprendre à glisser en douceur en aller-retour entre les parties écrites et les improvisations."

Même si la conception du solo de Piazzolla ne va pas de soi pour Garry Burton, c’est sans doute la grande réussite du tango-jazz des années 80.

Le quintette de Piazzolla, dans le velours de sa pleine maturité, s’adjoint là un des meilleurs vibraphonistes du monde.

Toutes les pièces de l’album ont été écrites par Piazzolla au cours de quelque 40 ans de travail, avec une composition spéciale, intitulée "Vibraphonissimo", écrite expressément pour l’usage de Gary Burton.

Pendant toute la fin de sa vie de musicien, Piazzolla partage l’affiche çà et là avec Keith Jarrett, Chick Corea, ou encore John MacLaughlin. Et c’est dans ce monde-là qu’il est le mieux accueilli. Ce n’est pas un hasard si les plus mémorables concerts du quintet sont Montreux, Montréal ou Vienne, tous de grands festivals de jazz.

A la fin des années 80, on avait plus de chance de trouver les albums de Piazzolla dans les rayons jazz auprès d’Amstrong ou Ellington que dans la case tango, qui véhiculait encore les formes plus attendues du genre.

Le fil est tendu entre tango et jazz. Piazzolla a eu des rêves inassouvis de jazz, comme de jouer avec Miles Davis, Pat Metheny ou de monter sur scène avec le jeune Al DI Meola, qui lui rendra hommage en sortant un opus autour du répertoire de Piazzolla.

Le fil est donc bien tendu entre jazz et tango, et les rêves inassouvis de Piazzolla seront réalisés par ses héritiers comme Dino Saluzzi, Caceres, le collectif Buenos Aires sur scène et tant d’autres…

Piazzolla a ouvert la porte au nuevo tango, c’est sans doute aussi la voie tracée vers l’électro tango et tout décloisonnement des formes futures.

Son héritage est immense et se niche dans la capacité de déplacement des territoires du tango.

Sa production musicale prolifique et le perpétuel renouvellement de son esthétique ont permis une reformulation profonde de la grammaire du genre…

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK