Murmures du monde

Tous les samedis de 18:02 à 19:00 sur Musiq3

Plus d'infos

La musique du Carnaval du Brésil, des sambas-enredo au trio electrico

Dans son émission Murmures du Monde, Hélène Van Loo nous propose de voyager jusqu’au Brésil et de vivre, en musique, le célèbre carnaval de Rio. Un voyage musical qui réchauffe les cœurs en cette période où les voyages ne nous sont pas permis.

Une émission à écouter ci-dessous

De nombreux pays ont encore des musiques particulières liées à la période du carnaval et aux fêtes souvent importantes qui s’y déroulent. Cette célébration d’avant le printemps remonte à des festivités de la Grèce et de la Rome Antique, avec les bacchanales notamment. C’est une période où tout est permis, y compris et surtout, se moquer de l’ordre social établi. Il existe presque en chaque pays une ou plusieurs musiques liées à cette fête. Le Brésil est un exemple essentiel. Et l’une des plus grandes voix de cette musique brésilienne est Beth Carvalho.

Des entrudo aux samba-enredo

Le carnaval est entré au Brésil sous la forme des entrudo du Portugal, des célébrations de rues. Bals masqués et parades y font leur apparition, comme en Europe, jusqu’à ce que se développe à Rio une tradition de percussion qui, petit à petit, donnera naissance aux écoles de samba. Ecoles de sambas qui organisent leurs parades pour chaque carnaval, faisant travailler des centaines voire des milliers de personnes.

Tous les ans, pour le Carnaval de Rio, chacune des écoles compose un samba qui illustre le thème qu’elle a choisi pour l’année.
Ces sambas sont un style de musique à part entière appelée samba-enredo que l’on peut interpréter comme "samba du thème".

Le samba est un élément central dans un défilé. C’est lui qui va donner le ton et l’énergie à la parade. Il doit être bien développé et illustrer parfaitement le thème choisi tout en étant enivrant et enthousiasmant pour les participants.

Au Nordeste, on joue le Maracatu, qui est pratiqué en procession durant le carnaval à Recife notamment, et dans d’autres villes comme Pernambuco.

Le Maracatu est un rituel afro-brésilien aux origines incertaines. Il suppose une mise en scène dans laquelle les participants se déguisent. Le rite pourrait venir de ce qu’on appelle "Congo" ou "Congada", qui sont des sortes de drames théâtralisés avec costumes, chants et danses pratiqués dans tout le Brésil à certaines périodes de l’année.

L’afoxé

L’Afoxé est un rythme qui nous vient de Bahia et qui est issu des rituels de candomblé. C’est une danse rythmée que l’on joue en dehors des temples du culte et qui a des origines africaines probablement yoruba ou ewe.

 

A Bahia, on danse sur les rythmes de l’afoxé et aussi sur de la musique des trios elétricos.

L’afoxé est également le terme qui désigne les groupes qui jouent cette musique. Le groupe Os Filhos de Gandhi fut l’un de ces derniers groupes traditionnels dans les années 1970, à Salvador. ​​​​​​​

Du frevo au trio electrico

Le frevo est un genre musical créé dans le nord est du brésil au début du XXe siècle.

Une musique qui sera rapidement associée au carnaval dans l’état de Bahia et qui s’électrifie dans les années 1950. Deux musiciens, Dodo et Osmar, le jouent alors sur guitare électrique et cavaquinho électrifié, sur la plateforme d’un camion pendant les défilés. Et 1951, ils le jouent à trois musiciens et le style va s’appeler "trio electrico”.

C’est cette formule, le "trio electrico", jouée sur le plateau d’un camion pendant les parades, qui va devenir inséparable des carnavals de Salvador. La musique de trio electrico sera alors bientôt jouée par des groupes beaucoup plus grands comprenant d’autres instruments. Et le frevo deviendra une musique instrumentale ou guitare, cavaquinho et rencontres hybrides s’en donnent à cœur joie.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK