Murmures du monde

Tous les samedis de 18:02 à 19:00 sur Musiq3

Plus d'infos

A la découverte des musiques traditionnelles européennes

Depuis de nombreux siècles, toute l’Europe musicale a privilégié l’écrit, suscitant de nombreux chefs-d’œuvre, mais occultant en retour sa veine populaire faite d’oralité…

Tout un état d’esprit s’est constitué mettant en présence et en opposition le monde de la musique savante, essentiellement urbaine et écrite, et le monde de la musique campagnarde, véhiculée par l’oralité et symbolisée par ce musicien ambulant venu de nulle part…

Le chant du voyage en Géorgie

La route et le voyageur sont depuis toujours des thèmes d’inspiration. Le voyageur prenait le seigneur comme guide, la foi l’aidant à surmonter les difficultés quotidiennes…

Le titre Adilei, un chant de voyage, nous vient de Géorgie.

Il est vrai qu’au XIXe siècle, on a estimé que la musique populaire, celle qui était entretenue dans les campagnes, n’était rien d’autre qu’un pâle reflet de ce qui se passait dans les villes… On oubliait ainsi que la bourrée, la gigue, la mazurka, la tarentelle, la polka et tant d’autres formes musicales, qui, après avoir été épurées, ont fait le délice des salons et venaient tout droit du monde rural…

Les Polskas suédoises

La polska est un type de danse très populaire dans les pays scandinaves.

C’est Bartok qui est le premier à pressentir cette vie parallèle entre strates populaires et paysannes et celles savantes puisque fondées sur l’écriture développée en milieu urbain.

Cette prise de conscience d’un "nouveau" monde sonore portera d’abord le nom de "musicologie comparative" pour ensuite devenir dans le courant des récentes décennies, ce qu’on a l’habitude de désigner par "musique traditionnelle". Essentiellement orale, d’essence mélodique, la musique traditionnelle porte souvent à la danse. Ce domaine qui prendra de plus en plus d’importance s’opposera ainsi à celui de la recherche contemporaine tournée généralement vers l’abstraction…

Le charme et la singularité de l’hardingfele norvégien

Petit voyage à présent à travers notamment la Norvège : avec deux facettes majeures des traditions musicales norvégiennes, la richesse et la douceur des mélodies anciennes mêlées au charme et à la singularité de la musique de l’hardingfele, ce violon doté des cordes sympathiques, considéré comme l’instrument roi en Norvège.

Ces deux mondes que sont la musique savante et la musique traditionnelle, ont évolué séparément, malgré les échanges réciproques et les emprunts, s’ignorant dans la majorité des cas…

Dans le monde rural et traditionnel, on aime les intervalles âpres et rudes, les voix non cultivées. Des ignorances et un réel dédain de l’autre, font qu’on ne sait plus historiquement déceler l’apparition de mouvements tels que le fado portugais ou le flamenco espagnol…

Le fado et le flamenco se sont développés en vase clos. Quant au rébétiko grec, il n’a intéressé la recherche occidentale que très récemment…

Mélange d’influences orientales et slaves

L’histoire récente de la Bosnie-Herzégovine est triste, plongée dans la tragédie d’une guerre pour l’indépendance au début des années 90 qui a horrifié le monde et laissé le pays en ruines.

La "sevdalinka" est un genre traditionnel qui remonte à l’époque où l’Empire ottoman régnait en maître sur tout l’est méditerranéen.

Partez à la découverte de ces musiques traditionnelles en écoutant l’émission Murmures du monde d’Hélène Van Loo.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK