Le journal des festivals - Musiq3

Plus d'infos

Quatre nouvelles productions de Rossini au Festival Pesaro

La 42e édition du Rossini Opera Festival marquait un léger retour à la normale à Pesaro, après une année 2020 marquée par la crise sanitaire. Cette année, une vingtaine de performances étaient prévues, parmi lesquelles quatre nouvelles productions d’opéra, et un gala de clôture prévu ce 22 août qui célébrera les 25 ans de carrière du ténor Juan Diego Flórez, qui a débuté à Pesaro.

Fondé en 1980 à Pesaro, ville natale du compositeur italien, le Rossini Opera Festival est une référence dans le monde lyrique. Avec l’objectif de mettre en avant les opéras méconnus de Rossini, le Festival de Pesaro émerveille depuis 41 ans les mélomanes et passionnés d’opéra.

À l’occasion de cette 42e édition, on retrouve quatre nouvelles productions d’opéra, tout d’abord le Stabat Mater de Rossini, ensuite son Moïse et Pharaon, la version française remaniée par Rossini lui-même de Moisè in Egitto, mis en scène par Pier Luigi Pizzi, grand décorateur italien, et dirigé "avec beaucoup de rigueur et de netteté", selon les dires de Nicolas Blanmont, par Giacomo Sagripanti.

Il y a ensuite un opéra de jeunesse de Rossini, Il Signor Bruschino, dirigé de main de maître par le jeune chef italien Michele Spotti, qui faisait partie des lauréats du premier Concours de Chef d’orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie.

Enfin, il y a Elisabetta, Regina d’Inghilterra, un grand Rossini que l’on ne donne plus très souvent et que l’on diffusera sur Musiq3 ce samedi 27 août prochain dans la soirée Opéra. Selon Nicolas Blanmont, il s’agit de la plus belle production de cette édition 2021. L’opéra est mis en scène par Davide Livermore, qui est un très bon metteur en scène italien, un habitué de Pesaro, qui a eu l’idée de concevoir cette Elisabeth I dans l’époque d’Elisabeth II, dans les années 1950.

Le chef d’orchestre Evelino Pidò dirige Orchestra Sinfonica nazionale della Rai. Karine Deshaye fait, elle, ses débuts au Festival Pesaro dans le rôle d’Elisabeth, et aux dires de Nicolas Blanmont, elle est prodigieuse : "les timbres, les nuances, la virtuosité, c’est vraiment du grand art".

Nicolas Blanmont vous donne rendez-vous ce samedi 27 août dès 20h.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK