Le journal des festivals - Musiq3

Plus d'infos

Les festivals au féminin, dédiés à la création féminine

Cet été musical voit fleurir des festivals dédiés à la création féminine. Sarah Théry nous en présente quelques-uns.

Il semble loin le temps où l’on pouvait affirmer sans vergogne que le génie féminin n’existait pas. Si pendant des décennies voire des siècles il était difficile de contredire ce genre de propos car les pièces composées n’étaient ni éditées ni jouées, aujourd’hui elles bénéficient d’un beau coup de projecteur salvateur et nous découvrons enfin ces chefs-d’œuvre méconnus.

Et quel bonheur, des symphonies de Louise Farenc aux opéras d’Ethel Smyth, en passant par les pièces pour piano de Mel Bonis ou des mélodies sacrées d’Hidelgarde von Bingen, que de trésors qui refont surface pour notre plus grande joie de mélomanes. Il est donc tout naturel de voir fleurir cet été des festivals dédiés à la création féminine, et Sarah Théry nous en présente quelques-uns.

Festival Un temps pour elles

Ce festival qui se tient en région parisienne s’est clôturé ce week-end. Le credo du festival, promouvoir et diffuser le répertoire des compositrices pour une plus grande égalité dans les programmations musicales et artistiques. Cette deuxième édition du festival Un temps pour elles s’est faite itinérante, parcourant de magnifiques lieux et monuments du Val d’Oise où des femmes ont marqué l’histoire de leurs empreintes.

Le festival Un temps pour elles s’est clôturé ce week-end, mais vous pouvez vous rendre sur leur site, sur lequel on retrouve notamment les vidéos "La boîte à Pépites", qui mettent en lumière des compositrices d’hier et d’aujourd’hui.

À lire aussi : La Boîte à Pépites : des compositrices d’hier et d’aujourd’hui mises à l’honneur dans de très jolies vidéos

Le Festival du Château Rosa Bonheur

Derrière le nom de ce château se cache une femme, Marie Rosalie Bonheur, célèbre peintre et sculptrice du XIXe siècle dont l’œuvre très prisée de son vivant est tombée aujourd’hui un peu dans l’oubli. Elle est la première femme en France à devenir la propriétaire terrienne en son nom propre et lègue ce bien à sa fille adoptive, elle aussi artiste.

Cet endroit est une histoire de femmes et une histoire d’artistes que la nouvelle propriétaire Katherine Brault et ses filles comptent bien mettre en valeur. Depuis 2020, le château organise son festival dédié à la création féminine, un festival pluridisciplinaire avec de grandes cheffes de cuisine, des réalisatrices, des peintres et où l’on retrouve également une programmation musicale assez époustouflante. Depuis le 2 juillet, on a pu y voir Sandrine Piau ou Lucile Richardot pour ne citer qu’elles.

Le festival se déroule jusqu’au 29 août : le 13 août, il y aura un récital de Marianne Croux, soprano belge, lauréate du Concours Reine Elisabeth, et de la pianiste Anne le Bozec et puis il y aura aussi un récital le 15 août avec la mezzo-soprano Anaïs Bertrand accompagnée de l’altiste Hélène Desaint et du piano Alexis Gournel qui nous proposent un programme intitulé Un lieu à soi, en référence au célèbre essai de Virginia Woolf et qui nous fera voyager dans le Londres du XXe siècle.

Retrouvez toutes les informations sur le festival et sa programmation sur le site du Château Rosa Bonheur.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK