Laurence Vielle lit la poésie

Plus d'infos

Laurence Vielle lit "Mange !", un texte d'Estelle Dumortier

Laurence Vielle lit "Mange", un texte de la poétesse Estelle Dumortier, publié dans la revue Bacchanales n°63 (septembre 2020).

Mange !

Lac Baïkal. Disparition estimée : 2100

Mer Morte. Disparition estimée : 2050

Forêt amazonienne. Disparition estimée : 2050

Neiges du Kilimandjaro. Disparition estimée : 2030

Silence. Disparition estimée : 2030

La moitié des espèces vivantes. Extinction estimée : 2100

Et toi tu fais quoi ?

Tu manges !

Tu manges des salades et des carottes

Tu manges des microbes et des micro-organismes

Tu manges des vaches, des poules, des cochons, des truites

Tu ne manges plus les céréales pour les vaches, les poules, les cochons, les truites

Tu manges le paysage nitrate absorbé restes de guerre ingurgités

Tu insecticides tu fongicides restes de guerre ingurgités

Tu manges la pluie, les nappes phréatiques, les débris, l’or et le lithium

Tu manges ta colère et tu manges ton insouciance

Tu manges ta carte bleue et ton numéro de sécu
Tu manges ton équilibre

Tu manges ta gravité
Tu manges forêt tu pourris à manger champignons ta bouche germée

Tu nature naturante nature naturée tuée

Tu manges l’eau tes os flasques tes chairs fondues

Tu manges prairie digérée tranquillité avalée

Tu manges les fissures sans limites mélanges par ton corps broies

Tu manges Tchernobyl et Fukushima, Eyjafjöll et le Rio Doce

Tu manges les chemins traces en toi par tes muscles entre

Tu manges lisières, marges, tu seuils dehors à plus savoir qu’en faire dedans engloutis

Tu manges les normes tu manges sans limites tu fosses tu troues rigoles oublies

Tu rouille manges glaciers manges rêves manges tu abîmes gouffre gosier

Tu manges tes réserves qui te mangent tu maigris

Tu manges tes morts

Tu manges tes enfants

Tu manges ta mémoire

Tu manges ton avenir

Qui te mange

Qui te mange

Mange

 

Estelle Dumortier (texte publié dans la revue Bacchanales n°63 (septembre 2020)

 

Estelle Dumortier est née en 1977 à Bruxelles, au milieu de la Belgique, mais vient souvent des bords : Malmédy, à la frontière avec l’Allemagne, la terre des grands-parents et la langue allemande qu’on avait fuie ; Mol, à la frontière avec les Pays-Bas ; Lille, en France, de l’autre côté. Reste que le corps est peut-être ce centre à partir duquel elle écrit, entre poésie et dramaturgie.

Après plus de dix ans où elle travaille dans la danse, elle crée l’association La Traversante en 2013 près de Lyon où elle explore les croisements entre les écritures littéraires, chorégraphiques, musicales, plastiques, et scéniques. Elle crée des formes spectaculaires, anime des ateliers et formations, des rencontres et lectures publiques d’écrivains.

Elle écrit de la poésie qu’elle publie en revue et qu’elle présente lors de lectures publiques. En 2014 et 2015, elle est la poète associée au Tremplin poétique du réseau des bibliothèques de Lyon. En 2017, elle rejoint le collectif Écrits/Studio (poésie et montages sonores). Livres de poésie à paraître en 2021 à La Rumeur libre éditions : Entre les lignes, et Où l’air ne chute pas.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK