Laurence Vielle lit la poésie

Plus d'infos

Laurence Vielle lit "L’avenir est aux gens qui se taisent" de Delphine Burnod

Notre poétesse Laurence Vielle nous partage un poème inédit de la poétesse française Delphine Burnod.


L’avenir est aux gens qui se taisent - Poème inédit de Delphine Burnod

Il paraît que plus l’on possède de mots, plus l’on est en paix. J’ai donc décidé hier de limiter mon vocabulaire à 70 mots, le temps de vérifier cette hypothèse.

Dans la boulangerie, l’exercice s’est avéré facile – mais fatiguant – j’ai simplement désigné ce que je souhaitais tout en répétant en boucle les mêmes formules de politesse.

Pour répondre à un passant qui cherchait une boulangerie justement, je me suis rapidement rendue compte que je n’avais d’autre choix que de l’accompagner - ma description potentielle contenant trop de mots. J’ai donc marché cent mètres aller, cent retour et j'ai souri bêtement plusieurs fois faute de pouvoir soutenir une conversation. Le sourire et l’agitation des bras et des pieds sont un don de la vie.

Par la suite, constatant que je dépassais allègrement les 80 mots dans toute discussion primaire, j’ai décidé de me taire jusqu’à la nuit tombante. Ce choix m’est apparu extrêmement reposant et m’a donné une paix intense – je ne relis d’ailleurs pas ces mots à haute voix en vous écrivant maintenant - tout se passe comme si je sortais de l’atelier du mime Marceau après un stage de sept mois. Mes gestes, mes yeux ont exprimé mille directions, désigné cent choses et me voici le corps détendu par tant d’action et la langue heureuse d’avoir embrassé mon chéri plutôt qu’un panorama des actualités les plus chaudes du moment. La chaleur a ses priorités qu’il faut parfois choisir. Je choisis celle du regard, du geste, du baiser, le mot peut bien attendre.

NB 1 L’avenir est aux gens qui se taisent, qui aiment et qui écoutent.

NB 2 Je n’ai tué personne mais il est vrai que j’ai failli mourir de plaisir.

 

Le mot de Laurence Vielle

J’aime suivre Delphine Burnod sur Facebook.

Poésie quotidienne, d’humeur, chroniques décalées et concrètes à la fois. Dansant sur le fil délicat de la vie.

Ici, elle expérimente l’idée que plus l’on possède de vocabulaire, plus l’on est en paix. Elle limite le sien pour se créer une contre-vérité.

Chanteuse et comédienne, Delphine Burnod vit et travaille entre Paris et la montagne Bourbonnaise où elle crée en 2021 la compagnie La Diseuse.

En parallèle à ses activités, elle anime des ateliers de chant.

Plusieurs de ses poèmes sont publiés depuis 2017 dans différentes revues -Dissonances, Méninge, Encres…)- anthologies -Editions de l’Aigrette, Vermiscellanées-

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK