Laurence Vielle lit la poésie

Plus d'infos

Laurence Vielle lit "J'ai pris les chemins du vent" d'Anne Sylvestre

Laurence Vielle lit un texte de la chanteuse et poétesse Anne Sylvestre, qui nous a quittés il y a quelques jours.

Texte

J'ai pris les chemins du vent

Et pas les grandes routes

Je me suis trompée souvent

Sans doute

J'ai pris des chemins tordus

Des sentes buissonnières

Croit-on que je n'aurais pas dû

Le faire?

Nos pas savent-ils où ils vont

Où ils vont?

Les chemins du vent se défont

Se défont

J'ai pris les chemins du vent

Ceux qu'on ne nous indique

Jamais sur les dépliants

Pratiques

J'ai bien tâché d'éviter

Les routes carrossables

Dans les déserts, j'ai foulé

Le sable

Nos pas savent-ils où ils vont

Où ils vont?

Les chemins du vent se défont

Se défont

J'ai pris les chemins du vent

En restant sur la frange

De tous ceux qui en rêvant

Dérangent

J'ai tenté d'être le petit

Caillou dans les lentilles

Ou dans le foin défleuri

L'aiguille

Nos pas savent-ils où ils vont

Où ils vont?

Les chemins du vent se défont

Se défont

J'ai pris les chemins du vent

Et j'ai croisé en route

Toutes sortes de vivants

Qui doutent

Toutes sortes d'imprudents

Qui m'ont fait une fête

Leur insolence les rendant

Prophètes

Nos pas savent-ils où ils vont

Où ils vont?

Les chemins du vent se défont

Se défont

J'ai aimé leurs yeux fervents

Leur course vagabonde

Quand ils peinent en soulevant

Le monde

Et quand parfois le chemin

Fut dur à redescendre

Je vis toujours une main

Se tendre

Nos pas savent-ils où ils vont

Où ils vont?

Les chemins du vent se défont

Se défont

J'ai pris les chemins du vent

Que jamais je ne les quitte!

Je ne voyais pas passer le temps

Si vite

Il m'en reste à parcourir

Attendez-moi, j'arrive!

Il se peut que l'avenir

Me suive

Nos pas savent-ils où ils vont

Où ils vont?

Les chemins du vent se défont

Se défont

Nos pas savent-ils où ils vont

Où ils vont?

Les chemins du vent se défont

Se défont.

 

La poésie est une valise pure qui contient tous nos chemins.

Serge Pey

Mot de Laurence Vielle

Anne Sylvestre, chanteuse, poétesse, (1934-2020)nous a quittés il y a quelques jours. Certaines de ces chansons étaient les mots qui me faisaient du bien à certains moments de ma vie.

Joie doute espoir colère amour  et toujours, là où le fragile a sa place;

Oui, Anne Sylvestre prenait les chemins du vent " en restant sur la frange de tous ceux qui en rêvant dérangent "

Sa voix, ses mots nous restent comme une indélébile couleur de notre temps tatouée sur notre coeur.

 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK