La Touche belge

Plus d'infos

Le pianiste belge André De Groote fête ses quatre-vingts ans

Brigitte Mahaux consacre sa dernière Touche Belge de l’année à celui qui est, en quelque sorte, le doyen du piano en Belgique. Cette année, le Koninklijk Conservatorium Brussel préparait d’ailleurs pour les quatre-vingts ans de son ancien professeur un concert jubilé, prévu en novembre et reporté pour des raisons qu’on ne présente plus. Mais 2020 marque pour André De Groote un autre anniversaire réjouissant, bien célébré celui-là : il y a vingt ans, le musicien publiait chez Naxos son intégrale des sonates de Beethoven. Les voilà rééditées en coffret par le label Etcetera.

Quatre-vingts ans dont soixante-cinq de carrière musicale, lauréat de plusieurs concours internationaux, dont le Concours Reine Elisabeth en 1968, un riche parcours de professeur au Conservatoire néerlandophone de Bruxelles et une fréquente présence au sein de prestigieux jurys… Le titre de doyen, André De Groote peut l’assumer, avec le zeste d’humour et de sensibilité qui teinte son intelligence des choses, sa culture et sa grande technique musicale. .

En revanche, quand il s’agit de questionner sa belgitude, l’intéressé préfère botter en touche. Il veut éviter les particularismes : sa mère était anglaise, il a vécu les premières années de sa vie outre-Manche, puis dix ans en Afrique du Sud après un bref retour en Belgique. Enfin, l’excellence d’André De Groote est reconnue bien au-delà des frontières du plat pays : dans les principaux centres européens, mais aussi aux Amériques, en Afrique, au Moyen et Extrême-Orient. Il y défendra un large répertoire pianistique, avec, outre sa grande fréquentation de Beethoven, celle de Brahms.

Pourtant, c’est bien à Etterbeek qu’il naît le 28 mars 1940, au sein de ce qui deviendra une véritable dynastie de musiciens : ses parents et ses trois frères sont tous instrumentistes. Et malgré sa carrière internationale, en concerts et en master classes, André De Groote sera toujours très présent dans la vie musicale du royaume. Au terme des années 1990, décennie où son activité sur la scène belge est incontournable, il se lance dans une aventure qui l’emmènera très loin : enregistrer l’intégrale des sonates de Beethoven.

On n’a jamais fini de découvrir Beethoven, c’est une montagne…

Affirme-t-il aujourd’hui, toujours porté par la richesse d’une œuvre à laquelle Eduardo Del Pueyo, merveilleux condensé d’exigence technique, de sensibilité et d’humour, l’avait initié lorsqu’André De Groote était son élève au Conservatoire de Bruxelles. C’est le label Naxos qui, en 2000, publiera ces 32 sonates.

Aujourd’hui, Etcetera, distribué par Outhere Music, les réédite sous la forme d’un coffret, célébrant ainsi un triple jubilé : les vingt ans de cette publication, les quatre-vingts ans de l’interprète et les deux cent cinquante ans de la naissance du compositeur. Joyeux anniversaires !

CHOIX MUSIQ3 : Ludwig van Beethoven : The Complete Piano Sonatas par André De Groote, coffret 10 cd’s, est sorti cette année chez Etcetera (distribution Outhere Music).

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK