La Touche belge

Plus d'infos

Jean-Pierre Dassonville, le cor solo de l’Orchestre de la Monnaie

Jean-Pierre Dassonville est l’un des derniers cornistes solos belges d’orchestre symphonique. Brigitte Mahaux l’a rencontré le temps d’une Touche belge.

Le cor… un instrument bien loin de l’image d’Epinal du cor au fond des bois – cor, qui, en réalité, est une trompe…

Instrument de "signal" déjà à la préhistoire, le cor a bien évolué au cours des siècles. L’instrument s’est affiné, affirmé, complexifié, pour une plus grande musicalité. Allant du cor naturel, avec changements de tuyaux de tons au cor moderne, avec ajouts de système mécaniques comme des pistons, en passant par le cor viennois et le cor ancien, pour ne citer qu’eux…

Jean Pierre Dassonville, depuis son plus jeune âge, est intarissable sur le sujet…

Ses étudiants du Conservatoire de Bruxelles et de l’Académie de Woluwe Saint Lambert seront sûrement de cet avis. Ainsi que les cornistes qu’il rencontre lors de master classes internationales qu’il donne un peu partout dans le monde…

Virtuose de ces différents cors, il est en 2020, artiste vedette, au symposium de l’association internationale du cor (IHS 52) aux Etats-Unis.

Invité à jouer avec de nombreux ensembles, comme, entre autres : Oxalys, Les Agrémens, Il Gardellino, les Muffati, le Collegium Vocale, l’Orchestre des Champs Elysées, il est, depuis plus de 20 ans, cor solo à l’Orchestre symphonique de la Monnaie.

Il jouait samedi dernier, sur la scène de l’opéra bruxellois, sous la direction de Raphaël Pichon, un florilège mozartien : la symphonie Haffner, mais aussi les danses que Mozart a écrites pour le carnaval de Vienne et quelques-uns de ses grands airs interprétés par la soprano Sabine Devieilhe, particulièrement heureuse dans ce répertoire… Un concert que vous pourrez vivre comme si vous y étiez sur Musiq3 le 26 février prochain.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK